Convecteur électrique

Le contrat d'entretien chauffage liste les taches et actions de maintenance pour garantir la performance et l'efficacité énergétique du système de chauffage. Le contrat d'entretien est ainsi directement lié à l'installation de chauffage, à sa performance dans le temps, et à sa durée de vie. S'abstenir de contrat d'entretien, ou en faire l'économie, serait un très mauvais calcul à long terme.

Dérives de fonctionnement telles que surchauffes, combustion avec trop d'imbrûlés, loi d'eau de la régulation décalée, programmation horaire non adaptée, ..., occasionneraient des surcroits de consommations énergétiques, inutiles et facilement gérables grâce à un suivi et un contrat d'entretien. Le contrat d'entretien et de maintenance ne doit pas se limiter aux contrôles mécaniques et thermiques. Le professionnel, l'exploitant (appellation dans le cas de grosses installation de chauffage), doit analyser ces contrôles ou dérives, les corriger et agir pour s'adapter à la vie du bâtiment.

Les consommations d'énergie et d'exploitation, sont au global et durant la durée de vie de l'installation, plus importantes que le cout d'investissement initial du système de chauffage. Le contrat d'entretien chauffage s'effectue avec des moyens de contrôles informatiques comme la GTB (gestion technique du bâtiment). L'installation de chauffage est ainsi interconnectée au niveaux de ses générateurs, émetteurs, régulateurs de sorte que le risque de panne peut être prévenu, et que la performance énergétique globale s'ajuste en permanence. Exemple: Un lycée avec détecteurs de présence qui arrêteraient éclairage et l'air neuf, stopperait toutes les pompes pendant les congés scolaires, ....

Comparatifs énergétiques et gestion de la performance peuvent ainsi être optimisés durant toute la durée de vie du bâtiment. Dans le cas du résidentiel, au delà du contrat d'entretien qui peut être complété par sa propre GTC (gestion technique centralisée), la gestion globale de la maison est appelée Domotique. La domotique assure performance énergétique, gestion du confort, et sécurité (incendie, alarmes, intrusion...)

» Voir tous les résultats pour la recherche "contrat d'entretien"
Un convecteur électrique fonctionne en portant une résistance électrique par effet Joule à haute température afin de chauffer rapidement l'air qui est à son contact.

L'air chaud s'élève vers la sortie haute du convecteur électrique, laissant la place à de l'air froid venant d'en bas. C'est ce qu'on appelle le phénomène de convection. Ce mode de chauffage très utilisé pour son faible coût d'installation initial est peu économique d'où l'apparition des radiateurs à accumulation.

Ces radiateurs intègre des matériaux à inertie (fonte) qui une fois chauffés restituent la chaleur. Des radiateurs avec fluides internes (fluides hydractifs équivalent à de l'huile) permettent d'obtenir un confort équivalent à un radiateur de chauffage central.

Le convecteur électrique avec une régulation électronique de précision peur apporter confort et efficacité énergétique. Une programmation centrale permettant d'optimiser le moindre kilowattheure sera nécessaire pour obtenir des niveaux de performance énergétique élevés. Mieux, une domotique apportera l'optimisation énergétique finale avec l'apport de l'efficacité énergétique dite active: scénarios combinés avec l'extinction programmés de l'éclairage, en fonction de l'intensité de l'éclairage naturel, la mise en service des appareils ménagers en heures creuses, etc.,... "

» Voir tous les résultats pour la recherche "convecteur électrique"

Savoir faire / Parole d'expert

Actualités

Chauffage : quelles évolutions en 2009 ?
Date: 04/07/2019
Type: Actualité ThermPresse
Réglementaire : ventilo-convecteurs ou poutres froides
Date: 04/07/2019
Type: Chroniques techniques

Rechercher plus de contenu sur XPair