Chargement...

Déperditions

Les déperditions thermiques représentent les pertes thermiques et donc la puissance thermique qu'il est nécessaire de mettre en oeuvre pour assurer le chauffage d'une pièce, d'une maison, d'un bâtiment. Les déperditions surfaciques (à travers les parois plus les ponts thermiques) ajoutées aux déperditions par renouvellement d'air (pour réchauffer l'air neuf) donnent les déperditions totales nécessaires pour le chauffage. Elles sont calculées en Watts et donnent une puissance à couvrir à minima par le système de chauffage. Elles tiennent compte de l'écart de température intérieure et température extérieure, autrement dit delta T. Les déperditions de chaleur sont donc nettement plus importantes pour le même habitat à Strasbourg (température extérieure de base de -15°C) qu'à Nice (température extérieure de base -5°C).
Les deperditions sont exprimées en Watt, la somme des déperditions indique la puissance minimale qu'il faut installer pour chauffer lorsque la température minimale, dit température extérieure de base, est atteinte. Le calcul des déperditions s'effectue désormais par logiciel thermique qui indique pièce par pièce les déperditions, les puissances des radiateurs ou émetteurs dynamiques, voires la sélection de ces émetteurs.

Savoir faire / Parole d'expert

Rechercher plus de contenu sur XPair