Chargement...

Volume d’air neuf

Le volume d’air neuf est nécessaire en terme de confort pour les besoins hygiéniques des individus. Il est nécessaire pour évacuer l’humidité et les odeurs produites par l’organisme ou/et l’activité de l’individu. Selon l’activité de la personne et du taux de pollution, il varie de 10 à 50 m3/h par personne à minima. L’air neuf est également nécessaire pour la préservation du bâti et la prévention d’humidité et de moisissures. C’est pourquoi, les VMC de type hygroréglables peuvent, si elles ne sont pas sélectionnées avec du matériel de qualité, limiter trop le débit en inoccupation et faire apparaitre une dégradation du bâti. Le volume d’air neuf est également nécessaire pour ventiler une zone de process par exemple pour évacuer la chaleur d’un dispositif. Exemple un transfo de 1600 kVa ayant 25 kW de dégagements calorifiques à évacuer par ventilation. Le débit sera de 25000/(0.34 x Delta T(10°C)) = 7 353 m3/h de ventilation d’air neuf qui passera de 25 à 35° C.

Le volume d’air neuf pour les individus demande un réchauffage voir un rafraichissement, c’est ce qu’on appelle les déperditions par RA (renouvellement d’air neuf) ou les charges d’air neuf en terme de climatisation. L’orientation basse consommation des bâtiments demande d’intégrer des récupérateurs air neuf / air extrait, d’utiliser le plus possible le free-cooling, d’utiliser des concepts de type puits canadien, puits provençal, …

Bienvenue sur XPair

Bienvenue sur XPair, le portail de la performance énergétique !

Vous êtes sur une page de définition.
DECOUVREZ le contenu le plus complet et ciblé, CLIQUEZ sur le logo XPair ou les onglets ci-dessus

Conseils et techniques

Besoin d'informations ?

Consultez gratuitement nos dossiers conseils et techniques élaborés par des experts du génie climatique
ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité