Chargement...
raccordement des tubes multicouches

Tubes multicouches - Source Wavin

Les différents tubes pour réaliser des réseaux de canalisation permettent la distribution d’un fluide, que ce soit pour l’alimentation ou l’évacuation, de l’eau chaude comme de l’eau froide. Il convient d’adapter le diamètre de votre tuyauterie en fonction des besoins, et de choisir parmi les matériaux disponibles, comme le cuivre, le PVC, le PER ou le tube multicouche.

Le tube en cuivre

  • Caractéristiques d’un tube en cuivre

La principale caractéristique du cuivre utilisé pour les réseaux de canalisation tient dans sa solidité et sa longévité à toute épreuve. Ce matériau permet également de remplacer le plomb qui est désormais formellement interdit pour les risques encourus sur la santé. Les tuyaux en cuivre sont aussi un gage de sécurité incendie.

Il existe 2 types de tuyauterie en cuivre :

- Les tubes en cuivre recuit se présentent sous forme de couronne. Il s’agit d’un cuivre qui peut se cintrer à froid assez facilement. Il est commercialisé sous forme d’anneaux encerclés autorisant des longueurs allant de 2 à 50 mètres. Le cuivre recuit est généralement privilégié pour les canalisations cachées par encastrement, et peut être enfoui, enveloppé dans un fourreau de protection, sous une chape béton.

- Les tubes en cuivre écroui se présentent, eux, sous forme de barres. Son aspect esthétique permet une utilisation pour des canalisations apparentes qui seront fixées à l’aide de colliers. Il s’agit d’un cuivre qui doit se cintrer à chaud pour recuire l’emplacement du coude à effectuer. Il est commercialisé sous forme de barres rigides autorisant des longueurs allant de 1 à 5 mètres.

 

  • Utilisation d’un tube en cuivre

Le cuivre permet une distribution d’eau chaude, comme d’eau froide. Il est donc le matériau idéal pour les solutions de chauffage. Que ce soit pour l’alimentation ou pour l’évacuation, un large choix de diamètres est disponible. Il faut cependant les adapter en fonction de leur usage. Pour permettre une alimentation, les diamètres nécessaires pour des tubes en cuivre vont de 10 à 22 mm, et pour une évacuation, ceux-ci vont de 32 à 42 mm.

Il est important que votre tube en cuivre présente des mention suivantes :

  • La norme NF doit être inscrite, vous garantissant un parfait respect de la conformité.
  • Le nom du fabricant, de l’usine de production, ainsi que le pays d’origine doivent être également mentionnés pour permettre une complète traçabilité.
  • Pour finir, une mention spécifiant le diamètre extérieur ainsi que l’épaisseur de votre tube en cuivre doit être visible.

 

Le tube en PER

  • Caractéristiques d’un tube en PER

Un tube en PER, Polyéthylène Réticulé haute densité, appelé à l’international PEX, permet plusieurs usages. En effet, il permet aussi bien une alimentation en eau chaude qu’en eau froide, ce qui fait de lui un matériau qui peut facilement se substituer au cuivre, car celui-ci affiche un coût beaucoup plus abordable. Sa haute résistance à la corrosion et à l’apparition du tartre sont les atouts majeurs des tubes en PER. Ils se présentent dans un large choix de diamètres, mais également de couleurs différentes afin de pouvoir repérer rapidement les conduits d’eau chaude ou d’eau froide.
Ce matériau semi-rigide peut ainsi servir aussi bien pour des canalisations destinées aux installations sanitaires que pour des réseaux de chauffage. En revanche, contrairement au cuivre, un tube en PER ne permet pas de pose apparente et ne proposent que des angles de cintrages assez faibles.

  • Utilisation d’un tube en PER

Comme pour toute installation de canalisation qui se respecte, le diamètre d’un tuyau devra être adapté en fonction de l’usage. Pour les tubes en PER, il existe, en plus, des classifications dont voici les principales applications :

  • Un tube en PER de classe 2 permet une alimentation en eau chaude pouvant s’élever à 60°C avec une pression de 6 bars, ainsi qu’en eau froide sanitaire pouvant s’élever à 20°C avec une pression de 10 bars.
  • Un tube en PER de classe 4 permet un réseau de chauffage distribuant des radiateurs basse température, ou un plancher chauffant.
  • Un tube en PER de classe 6 permet d’alimenter un réseau de chauffage distribué vers des radiateurs haute température.

Pour ce qui est des accessoires permettant l’installation et le raccordement des tubes en PER, ceux-ci sont classés en trois grandes catégories :

  • La famille A, nommée également système ouvert, permet le raccordement avec des tubes de marques différentes.
  • La famille B, nommée également système fermé, n’autorise que le raccordement avec la même marque uniquement.
  • La famille C, nommée également système libre, tolère la mise en application des familles A et B.

Le tube multicouche

  • Caractéristiques d’un tube multicouche

Un tube multicouche cumule les avantages d’une matière métallique et du PER. En effet, comme son nom l’indique, il est composé de 3 couches successives. La première couche intérieure est en PER, ce qui permet de prévenir l’apparition du tartre et de la corrosion. La deuxième couche est composée d’aluminium, synonyme de robustesse et de possibilité de cintrage. Le troisième et dernière couche recouvre cette partie métallique d’une matière PER qui est traitée pour résister aux U.V. Le tube multicouche est donc le compromis parfait entre le tuyau PVC et le cuivre.

  • Utilisation d’un tube multicouche

Comme les tubes en PER, en fonction de la classification, un tube multicouche peut permettre une distribution d’eau chaude sanitaire allant jusqu’à 60°c, une alimentation de réseaux de chauffage de type chauffage par le sol ou à distribution dans un circuit composé de radiateurs basse température comme haute température (voir classification citée ci-dessus). L’installation et les raccordements se font sans soudure, en revanche, grâce à la couche interne d’un tube multicouche, il est possible de lui faire épouser une courbe à l’aide d’un ressort à cintrer.

 

Le tube en PVC

Une canalisation en tube PVC peut supporter de l’eau chaude comme de l’eau froide, et peut également permettre une évacuation des eaux usées. Les diamètres proposés peuvent aller de 32 à 100 mm. Les découpes et les raccordements peuvent se faire très facilement, sans soudure. En effet, il ne faut jamais chauffer un tube en PVC. Il est à noter qu’il est également possible de peindre un réseau de canalisation réalisé en PVC.

Il existe 2 types de tubes en PVC, le PVC classique et le PVC surchloré. Ce dernier se veut être un bon isolant et permet une intégration sans nécessiter une protection par un fourreau. Il est à noter qu’un tube en PVC ne pourra pas être cintré, il faudra alors utiliser des coudes et autres raccordements pour obtenir les angles souhaités.

Savoir faire / Parole d'expert

Le traitement d’air neuf. Applications tertiaires DRV
Date: 15/05/2018
Type: Parole d'expert

Actualités

Rechercher plus de contenu sur XPair