Chargement...

Sanitaire

sanitaires salle de bain

Salle de bain avec wc et douche

Dans le secteur du bâtiment, la notion de sanitaire englobe un certain nombre de problématiques directement liées à la fois à l’hygiène et à la santé. En effet, entre les installations visant à alimenter les différents appareils fonctionnant avec de l’eau ou celles permettant de distribuer de l’eau chaude sur les points d’eau, de multiples équipements et corps de métier interviennent.

La définition et la composition des sanitaires

Dans un bâtiment, les installations sanitaires désignent donc l’ensemble des équipements en lien avec l’hygiène et la santé. Il est ainsi question des canalisations, des appareils sanitaires, de la robinetterie, etc. Ces installations sont mises en place par le plombier (ou installateur sanitaire). Lorsque l’on évoque les sanitaires, par contre, il est alors question de la pièce qui abrite les appareils sanitaires, soit la salle de bains, la salle d’eau (donc avec douche au lieu de baignoire), la cuisine, la buanderie ou encore les toilettes.

Par exemple, dans une entreprise, les sanitaires consistent généralement en un local accueillant les WC, les urinoirs et les lave-mains. Au coeur d’un logement, viendront s’ajouter la douche, la baignoire, la vasque, le bidet… pour la salle de bains ou de douche, l’évier dans la cuisine ou la buanderie.

Les éléments en lien direct avec le sanitaire

Divers éléments, faisant ainsi appel à différents corps de métier, sont en lien direct avec les sanitaires. En effet, de la plomberie au chauffage en passant par la maçonnerie et la production d’eau chaude sanitaire, les interventions sont variées et peuvent également dépendre du type d’intervention (neuf ou rénovation).

La plomberie

Bien entendu, la plomberie est le premier poste de prestation auquel on pense dans le cadre des installations sanitaires. Indissociable du sanitaire, la plomberie vise l’ensemble des travaux qui permettront l’usage des installations. En construction, c’est d’ailleurs le lot plomberie-sanitaire qui est désigné au moment des appels d’offres et des travaux.

Lors, la plomberie consiste à mettre en oeuvre toutes les canalisations nécessaires (dont notamment les réseaux d’eau chaude et froide), ainsi que l’ensemble des raccordements, des évacuations d’eaux vannes et des eaux usées. La prise en compte des installations destinées à la captation des eaux pluviales fait également partie intégrante de ce lot plomberie-sanitaire.

  • Eaux vannes : elles définissent des eaux d'évacuation contenant des sous-produits issus de la digestion (urines, matières fécales).
  • Eaux usées : ces eaux contiennent des polluants (biologiques, chimiques ou physiques) capables de contaminer les milieux dans lesquels elles sont rejetées.

Par extension, la plomberie sanitaire vise aussi la mise en place de toutes les alimentations, de la robinetterie et des appareils sanitaires au sein des locaux.

La maçonnerie

La maçonnerie peut également être requise dans le cadre de la mise en place d’installations sanitaires. C’est notamment le cas lors des travaux de gros oeuvre, au moment de la construction initiale d’un bien. En effet, à ce stade, le maçon peut, en parallèle des travaux de fondation, avoir à réaliser le gros oeuvre sanitaire.

Ce dernier consiste en la préparation des évacuations d’eaux usées via les égouts. Il faudra alors prévoir à la fois les canalisations, les éléments d’égout enterrés et le raccordement à ce même égout. Ce professionnel pourra encore intervenir pour placer le drainage, installer des citernes en vue de récolter les eaux de pluie ainsi que les citernes de traitement des eaux usées dans le cas d’un assainissement individuel.

Le chauffage

Autre poste en lien avec le sanitaire, celui du chauffage s’appuyant sur l’eau. C’est alors plus spécifiquement le chauffagiste, expert en ce domaine, qui sera à même d’effectuer les prestations attendues. Dans ce cadre du chauffage, ce professionnel aura alors en charge l’installation et la mise en service du réseau. Pour ce faire, il assurera la pose de l’unité de production d’eau chaude dédiée à ce poste et des émetteurs hydrauliques ainsi que les raccordements au réseau.

La production d’eau chaude sanitaire

Enfin, le sanitaire englobe aussi tout ce qui a trait à la production d’eau chaude sanitaire (ECS), à savoir celle qui sera consommée par les appareils sanitaires de type douche, évier, etc. Différente de la production d’eau chaude en vue du système de chauffage des locaux, la production d’ECS s’avère indispensable aussi bien pour un logement individuel que collectif. Elle sera également attendue dans nombre d’installations (entreprises, installations sportives ou de santé, etc.).

Parmi les options se trouvent alors : le ballon d'eau chaude et le chauffe-eau. Le ballon a pour rôle de stocker, en vue d’une utilisation ultérieure, l’eau chaude produite. Il sera généralement placé à proximité immédiate de l’appareil de production afin de limiter au maximum les pertes d’énergie, et donc de chaleur. Pour la production, c’est le chauffe-eau qui oeuvre. Ce dernier peut fonctionner sur base de différentes énergies plus ou moins énergivores et écologiques.

Selon les technologies sélectionnées, il faudra en passer par un plombier ou un chauffagiste pour la mise en oeuvre de ces appareils.

Actualités

Un thème faussement simple : la ventilation
Date: 04/07/2019
Auteur: Roger CADIERGUES
Chauffage : +2% pour les grossistes, chaleur renouvelable
Date: 04/07/2019
Type: Actualité ThermPresse

Rechercher plus de contenu sur XPair