Chargement...

Recherche de fuite : principe, fonctionnement et explications

fuites

Recherche de fuite

La recherche de fuite est essentielle dans une habitation pour éviter toute perte d’énergie ou de fluide, ou encore pour limiter les dégâts. Cependant, les conseils selon les fluides ne sont pas les mêmes, voici un ensemble de remarques sur le principe et fonctionnement d’une fuite.

La recherche de fuite : comment cela fonctionne ?

La recherche de la nature de la fuite / la source

Les dégâts causés par une fuite peuvent coûter très cher à la santé comme aux finances. C’est pourquoi il est essentiel de réagir rapidement pour intervenir. Voici quelques étapes de la recherche de fuite.

Remarquer une fuite

Remarquer une fuite se fait différemment selon le fluide. Les indices sont divers, parfois invisibles ou inodores. C’est pourquoi il existe de multiples façons de chercher une trace de fuite par soi-même :

  • Dans la recherche d’une fuite d’eau, les indices peuvent être visibles ou non. Il existe le cas évident de l’inondation. Mais d’autres traces moins évidentes comme des taches vertes, brunes ou jaunâtres entourées d’une auréole, un papier peint ou un parquet qui gondole ou une peinture qui s’effrite sont autant de pistes. D’autres signes peuvent vous mettre sur la piste d’une fuite d’eau comme l’odeur de moisissure de champignon, ou un relevé de compteur dont la consommation vous paraît trop élevée. Il s’agit alors de rechercher une fuite souterraine.
  • La fuite de gaz se traduit essentiellement par une odeur persistante. Elle est due à un produit spécialement mélangé avec le gaz qui permet de détecter sa présence par une odeur soufrée. Une baisse anormale du niveau de gaz par rapport à votre consommation peut également être un signe intéressant pour constater une fuite de gaz. Il existe également plusieurs modèles de détecteurs de gaz pour vous aider dans votre recherche. Sachez que la plupart sonne à partir du moment où le gaz est présent à 1% dans une pièce, qu’à partir de 5%, les risques d’incendie ou d’explosion augmentent considérablement, et à 25% le gaz devient toxique. A la moindre odeur, il est donc nécessaire de réagir.
  • La recherche de fuites d’air se fait généralement aux abords des points de contact entre différents matériaux de votre habitation, par exemple entre la menuiserie de la fenêtre et le mur, ou entre le plafond et le plancher.

Identifier le lieu exact de la fuite

Après avoir remarqué les conséquences d’une fuite, celles-ci sont parfois désastreuses, il est primordial d’en chercher l’origine plus précise. Voici quelques techniques dans la localisation de la fuite :

  • Voici quelques lieux et procédés phare dans la recherche de fuite d’eau.
    • Les embouts et jonctions de robinets peuvent connaître une usure, c’est pourquoi il est recommandé de bien vérifier autour.
    • Le chauffe-eau peut émettre un sifflement ou un égouttement.
    • Vérifier également l’obturateur ou les tuyaux dans le réservoir des toilettes. Pour cela, il vous est conseillé d’insérer un liquide colorant dans votre réservoir d’eau des toilettes. Si le fond de la cuvette se colore, c’est que l’obturateur est endommagé.
    • Enfin, les intempéries, l’usure peut avoir abîmé les tuyaux entre le compteur et le logement. Ce réseau se divise en trois parties : l’une souterraine où la fuite ne peut être détectée que par un professionnel, l’une dans les murs, ou dans les plafonds. Pour ces deux derniers cas ce sont également des professionnels, qui à l’aide de matériaux spéciaux, pourront localiser exactement d’où vient l’afflux d’eau. En coupant les vannes alimentant chaque partie du réseau, vous pouvez identifier de quel endroit cela vient. Attention, si la fuite se trouve au plafond ou aux murs et que vous vivez dans un logement commun (comme un immeuble), il est possible que la fuite vienne de chez l’un de vos voisins. Il est alors essentiel de le lui communiquer. 

Certaines tâches sur vos murs ne sont pas nécessairement dues à une fuite. Elles peuvent être un problème de condensation ou de simple humidité ambiante. Si ces tâches n’apparaissent pas dans des lieux cachant des canalisations, elles doivent avoir d’autres causes.

  • Dans la recherche de fuite de gaz, il est possible de badigeonner les lieux les plus suspects de fuite de gaz d’un peu d’eau savonneuse ou de spray spéciaux vendus en magasins, tout en gardant les portes et fenêtres ouvertes et en gardant le gaz allumé. Des bulles apparaîtront aux endroits de la fuite. Il existe également des modèles de détecteurs de gaz, portatifs ou fixes. Ils détectent la présence de gaz et déclenchent une alarme.
  • Il est possible de procéder à la recherche de fuite d’air sans professionnel. A l’aide d’une bougie, ou d’une flamme, approchez-vous des lieux susceptibles de laisser passer l’air, notamment le contour des fenêtres, les point de contacts entre le toit et l'extérieur, les conduits d’aération, et les liaisons entre les toitures et les planchers. La flamme s'altèrera au moindre contact de courant d’air, cela vous permettra aussi de connaître l’intensité de la fuite. L’allumage de tous les appareils extracteurs d’air comme une hotte, ou une clim, sont une aide dans la recherche de fuite d’air. Vous pouvez également faire intervenir un professionnel.

La conduite à tenir en cas de fuite

Voici quelques réflexes en cas de fuite :

  • Face à une fuite d’eau : couper rapidement l’arrivée d’eau avant que les dégâts n’empirent et que votre consommation d’eau soit démesurée. Ensuite, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour procéder à la recherche de la fuite mais aussi à la réparation.
  • Face à une fuite de gaz : vous devez aérer les pièces, mais aussi couper le robinet d’arrivée du gaz. En cas de fuite de gaz, il est recommandé de n’utiliser aucun appareil électrique à proximité, ni tout ce qui pourrait provoquer étincelle ou flamme. Il est urgent de prévenir les pompiers ou le professionnel pour qu’ils interviennent le plus rapidement possible. 
  • Face à la fuite d’air : la fuite d’air ne génère pas de gros dégâts pour votre logement, si ce n’est une consommation de chauffage plus élevée. Il n’y a pas de conduite à tenir en cas de fuite d’air, si ce n’est de calfeutrer à l’aide de joints les zones responsables du passage de l’air. Pour prévenir les fuites d’air, il est recommandé d’isoler les combles de sa maison, 30% des pertes de chaleur se font majoritairement par ce biais.

Les bénéfices de la recherche de la fuite

Même s’ils sont évidents pour certains, les bénéfices de la recherche de fuite ne sont pas inintéressants à rappeler. Par ailleurs, selon votre contrat d’assurance, vous pouvez être aidés si vous faites appel à un professionnel. Voici une liste non-exhaustive des bénéfices :

  • Votre facture de consommation d’eau, de gaz ou de chauffage est réduite.
  • Une démarche écologique : grâce à la diminution de la pollution liée au traitement de l'eau gaspillée cela préserve l’environnement et la planète. Vous évitez également un gaspillage d’énergie (eau, gaz, chauffage)
  • L’assainissement de votre logement : l’eau qui s’infiltre provoque de gros dégâts dans la maçonnerie, mais aussi dans la structure du bâtiment. Vous pouvez sérieusement endommager la construction. Le mérule, notamment, champignon invisible mais pourtant nuisible, est une des conséquences importantes de la fuite d’eau. Une trop grande concentration de gaz dans un lieu peut devenir dangereux pour la santé. Enfin, une maison bien isolée permet une meilleure qualité de vie.
  • L’apport de preuve auprès des assurances, des experts. Pour cela, faire appel à un professionnel peut être bénéfique car il fournit généralement un rapport détaillé du lieu précis de la fuite et sa cause.

Faire appel à un professionnel ?

Bien entendu, faire appel à un professionnel engage des frais, au regard d’autres dépenses qui pourraient être faites pour réparer les dégâts causés par votre fuite, la tentation est grande de choisir le professionnel au rabais. Pourtant, il est essentiel de se renseigner sur la qualité du prestataire afin de recevoir un diagnostic fiable. Sachez également que, selon votre contrat d’assurance, vous pouvez être aidés dans le financement de la recherche de fuite. En outre, certains aspects des fuites ne sont pas accessibles pour les particuliers, c’est pourquoi il est recommandé de faire appel à un professionnel, d’autant plus que les fluides tels que les gaz sont très sensibles.

Fuite d’eau

Pour diagnostiquer une fuite d’eau vous pouvez faire appel à un plombier, ce dernier peut procéder à plusieurs méthodes :

  • En premiers lieux, l’étude des tâches d’humidité sur un mur un plafond peuvent permettre d’identifier si c’est une fuite d’eau de chauffage ou d’eau sanitaire ou d’eau potable.
  • Par l’image via une caméra thermique ou vidéo : le principe est d’insérer une caméra dans le tuyau pour repérer la fuite ou les défauts du réseau.  La signature thermique de l’eau qui s’échappe, ou un simple examen à l’œil des parois intérieures mettront en évidence la fuite d’eau. Pour identifier une fuite d’eau, le plombier peut procéder à une autre méthode qui consiste à injecter un gaz traceur qui capte les particules émises.
  • Rechercher la fuite par le son : L'écoute électro-acoustique permet de mettre en évidence le signal produit par la fuite grâce à l’infiltration d’un micro dans le tuyau ainsi que des capteurs qui transforment le son en ondes électriques et communiquent les résultats via un ordinateur. L’écoute simple du réseau demande au plombier de distinguer le bruit habituel de vitesse de circulation de l’eau, de celui altérée de circulation en cas de fuite. 
  • La température peut faciliter la localisation d’une fuite. Une caméra à infrarouge détecte les zones humides.

Le prix du plombier dépendra entièrement de la méthode utilisée, et de l’ampleur de la détection et réparation éventuelle puisque l’un ne va pas sans l’autre. Comptez entre 35 et 70 € de l’heure pour l’intervention d’un plombier entre 60 et 150 € pour le remplacement d’un robinet, entre 60 et 160 € pour le remplacement d’un sanitaire, ou encore entre 60 et 100 € pour la réparation d’une chasse d’eau.

Fuite de gaz

Les seuls techniciens ayant la compétence pour intervenir autour d’une fuite de gaz sont les spécialistes de GRDF c’est pourquoi ils doivent être vos seuls interlocuteurs pour localiser et réparer une fuite de gaz. Leur numéro d’urgence vert est le 0 800 47 33 33. Dans certaines régions ce sont des ELD (Entreprises Locales de Distribution) responsables du réseau de gaz, ce sont eux à contacter.  Eux seuls possèdent le matériel nécessaire pour détecter une fuite comme un détecteur de méthane haute performance par spectroscopie laser, un détecteur de gaz à technologie infrarouge ou encore un explosimètre.

Fuite d’air

Le professionnel procède à un bilan thermique ou diagnostic de performance énergétique de la maison évaluant, à l’aide de deux procédés, les points de contacts anormaux entre l’extérieur et l’intérieur votre habitation :

  • L’infiltrométrie consiste à mettre en dépression ou en surpression votre maison à l’aide d’un ventilateur. Grâce à une poire à fumée permettant de constater le déplacement des fumées, ou encore un manomètre le test d’infiltrométrie donne les résultats en deux ou trois heures.
  • Un thermographe permet de mesurer la température se déplaçant dans la maison et la circulation des courants d’air. Le professionnel utilise une caméra thermique pour filmer les flux d’air et détecter les lieux de concentration de chaleur et les lieux de déperdition.

Pour un test d'infiltrométrie réalisé par une entreprise spécialisée, comptez entre 500 et 1 000 €.

Les formalités encadrant la recherche de fuite

Qui déclare la recherche de fuite ?

Dans un logement individuel c’est automatiquement le locataire qui déclare la fuite et fait appel à un professionnel pour trouver et réparer la fuite. En revanche, dans un logement collectif type immeuble ou maison répartie en plusieurs appartements, plusieurs personnes peuvent en être responsable : l’un des habitants, le gardien, l’un des membres du syndic de copropriété ou l’un des membres du conseil syndical.
Quel que soit le type de logement, il est important que le constat de la fuite soit envoyé sous cinq jours à l’assureur.

Qui paye la recherche de fuite et les dégâts ?

Le paiement de la facture

La loi du 17 mai 2011 prévoit un encadrement de vos factures d’eau en cas de surconsommation. C’est-à-dire le double du volume moyen que vous consommez : « L’abonné n’est pas tenu au paiement de la part de la consommation excédant le double de la consommation moyenne s’il présente au service d’eau potable, dans le délai d’un (…), une attestation d’une entreprise de plomberie indiquant qu’il a fait procéder à la réparation d’une fuite sur ses canalisations. » Il en est de même pour la consommation de gaz.

L’entretien, la réparation des tuyaux endommagés

Quel que soit le fluide qui fuit, en tant que locataire ou propriétaire de locaux, vous êtes responsable de l’état de vos canalisations. Depuis votre compteur, jusqu’aux robinets, c’est à vous de faire les vérifications et les réparations nécessaires. C’est pourquoi, l’intervention du professionnel est à la charge du propriétaire et/ou locataire.
Le diagnostic précis établi par le professionnel permet de définir précisément qui est responsable de la fuite. C’est alors à lui de payer les frais de réparations des tuyaux et éventuellement les dégâts matériels annexes causés par la fuite.
Dans le cas d’une responsabilité collective diagnostiquée par le professionnel (défaut d’une installation ou d’une canalisation de l’immeuble), l’ensemble des locataires (ou propriétaires) est concerné par les frais de réparation des tuyaux et des dégâts matériels occasionnés.

Savoir faire / Parole d'expert

La surpression d'eau
Date: 28/06/2018
Type: Savoir-faire

Actualités

Les vannes de régulation ne sont pas des accessoires !
Date: 13/10/2014
Type: Chroniques techniques
Du Bepos au bâtiment responsable ; explications !
Date: 12/08/2015
Auteur: Alain MAUGARD
Professionnels de la ventilation : nouvelle norme DTU 68.3
Date: 19/02/2019
Type: Chroniques techniques

Rechercher plus de contenu sur XPair