Chargement...

Pertes de charges

Les pertes de charges en hydraulique ou en aéraulique sont dues aux frottements d’un fluide contre les parois d’un tube ou d’une gaine. Plus la vitesse du fluide est élevée, plus la perte de charges augmente, en fait rapidement puisqu’elle est fonction du carré de la vitesse. C’est pourquoi, des tables de pertes de charges et désormais des logiciels de calcul pertes de déterminer les pertes de charges en fonction de critères optimum comme par exemple une perte de charge de 10 mm CE/ml dans le cas de conduites de chauffage central. Ou bien des vitesses de soufflage inférieures à 6 m/s dans le cas de gaine de soufflage de climatisation. Les accidents de parcours tels les coudes, dérivations, changement de diamètres, occasionnent des pertes de charges singulières qui représentent facilement 50% des pertes de charges linéiques citées ci-avant.
A noter enfin que les pertes de charges de générateurs ou échangeurs peuvent être prédominantes. Exemple : 3 m CE pour un échangeur à plaques d’eau chaude sanitaire. Ainsi les pertes de charges sont directement liées aux consommations électriques pour entrainer ventilateurs et moteur de pompes. Ceux-ci fonctionnant le plus souvent 24h24 l’impact sur la performance énergetique du système de chauffage ou de climatisation peut être émergeant surtout si les postes de déperditions sont de plus en plus faibles (cas des bâtiments BBC)

Actualités

Réglementation Thermique ou réglementation Energétique
Date: 19/04/2019
Type: Chroniques techniques
Génie climatique : l’USH peu satisfaite de ses logements BBC
Date: 18/11/2014
Type: Actualité ThermPresse
Le véritable défi des pompes à chaleur ...
Date: 01/09/2009
Auteur: Roger CADIERGUES
Quid de la ventilation résidentielle ...
Date: 12/12/2011
Auteur: Roger CADIERGUES

Rechercher plus de contenu sur XPair