Chargement...

Manomètre

manomètre mesure pression

Manomètre - source Testo




Un manomètre permet de mesurer la pression, souvent indiquée par l’unité de mesure “bar”. Cet équipement permet d’indiquer le niveau de pression dans une installation de chauffage par exemple.

Le manomètre dans les grandes lignes

Un manomètre est un appareil de mesure pour quantifier la pression dans une installation de chauffage ou de climatisation entre autres. Il permet de mesurer la pression du fluide, qu’il soit liquide ou gazeux. Il s’installe sur un réseau de chauffage alimenté par une chaudière afin de contrôler le bon niveau de pression dans votre installation. Il peut être placé à la surface de la chaudière, près des vannes de remplissage ou directement sur les canalisations. Sur une solution de chauffage dans un logement individuel, ce manomètre est, en règle générale, à cadran et gradué de 0 à 4 bars.

Pour mesurer la pression aux bornes d’une pompe de chauffage, il convient d’utiliser un manomètre de pression différentielle. Ainsi, celui-ci permettra de vous indiquer la différence de pression disponible de votre pompe.

Les unités de mesures

Voici quelques unités de mesures pour quantifier la pression, ainsi que certaines conversions :

  • Le pascal, dont le symbole est Pa, fait partie du Système International d’unités (SI). Il peut également être noté en kilo pascal, kPa, ou en hecto pascal, hPa, selon les manomètres.
    • 1 hPa = 100 Pa
    • 1 kPa = 1 000 Pa
  • Le bar est une unité de mesure de pression du Système CGS. Concernant le bar gauge (barg), la valeur du zéro correspond à la pression atmosphérique, et pour le bar absolu (bara), la valeur du zéro correspond au vide.
    • 1 bar = 100 000 Pa
    • 1 bar = 1 kgf/cm² (kilogramme-force par centimètre carré)
    • 1 bar = 0 bar gauge
    • 1 bar = 100 kN/m² (kilonewtons par mètre carré)
  • Le psi, Pound-force per Square Inch, est une unité de mesure anglo-saxonne. Il définit la livre-force par pouce carré.
    • 1 psi = 0,06 bar
    • 1 psi = 6,89 kPa

Il est à noter que la plupart des manomètres à cadran sont gradués en bar, et certains proposent la double graduation en bar et en psi.

Les affichages d’unités

Concernant les manomètres numériques, à affichage digital, les unités de mesures sont plus variées et très précises. Elles peuvent être parfois indiquées comme suit :

  • “bAr” pour le bar ;
  • “hPA” pour l'hectopascal ;
  • “_PA” pour le kilopascal ;
  • “PSI” pour le psi (Pound-force per Square Inch) ;
  • “_g C2” pour Kg/cm² (Kilogramme par centimètre carré) ;
  • “In Hg” pour Pouce Hg (pouce de mercure)
  • “In H20” pour Pouce H2O (pouce d’eau)
  • “-t H2O” pour Mètres H2O (mètres d’eau)
  • “--Hg” pour mm Hg (millimètre de mercure)
  • “AtP” pour Atmosphère

Il est à noter que certains manomètres numériques perfectionnés disposent d’un système d’enregistrement et de stockage des données sur carte SD. Il est alors possible de transférer par la suite toutes les informations sur un ordinateur afin d’étayer un rapport par exemple. Libre à vous ensuite de choisir la capacité de stockage de votre carte SD en fonction de vos besoins et de votre activité.

Les manomètres les plus utilisés

Le manomètre à tube de Bourdon

Le manomètre à tube de Bourdon permet de mesurer une pression positive ou négative d’un fluide, qu’il soit liquide ou gazeux. Le raccordement peut être vertical, soit sous l’appareil de mesure, ou horizontal, soit à l’arrière de l’appareil. Ce dispositif peut être raccordé à des canalisations par brasure, soudure ou vissage.

Le manomètre à capsule

Le manomètre à capsule permet, lui aussi, de mesurer une pression positive ou négative, mais essentiellement d’un fluide gazeux. Il permet la mesure de faibles pressions d’un gaz.

Le manomètre différentiel

Le manomètre différentiel peut être à capsule ou à tube, et permet de mesurer la différence entre deux pressions de fluides gazeux ou liquides. Ce type d’appareil de mesure est utilisé pour assurer le contrôle dans une station de pompage par exemple. Les 2 entrées du manomètre différentiel permettent d’accueillir les deux pressions séparément. Le manomètre différentiel indique alors si l’une des deux est plus importante et mesure, comme son nom l’indique, la différence de pression entre les deux arrivées.

Les critères à prendre en considération

Voici quelques critères à prendre en considération quant à l’usage et à l’installation d’un manomètre :

  • Selon la norme NF EN 837-2, il faut “choisir la plage de mesure de façon que la pression maximale représente 75 % de la pleine échelle en statique, ou ne pas dépasser 65 % de la pleine échelle en dynamique”. En effet, les pics de pression ne doivent pas dépasser ces plages de mesures pour que votre manomètre ne soit pas endommagé. Si celles-ci ne sont pas respectées, votre appareil de mesure aura une espérance de vie considérablement réduite.
  • Un manomètre ne doit pas subir de chocs mécaniques ou de vibrations. Si votre installation présente un tel risque, il est vivement conseillé de raccorder votre manomètre via un flexible de liaison à vos canalisations.
  • Si votre manomètre est fixé sur une installation en extérieur, il vous faudra le préserver des intempéries et du gel à l’aide d’une enveloppe protectrice.

Rechercher plus de contenu sur XPair