Chargement...

Cassette

Cassette

Cassette ultra-compacte - source Toshiba




La cassette, installée dans un faux-plafond et donc très discrète, est un terminal de climatisation ou de chauffage. Cette unité intérieure est très prisée dans les bureaux ou autres bâtiments tertiaires.

Une cassette de climatisation dans les grandes lignes

Une cassette est une unité intérieure de climatisation ou de chauffage, encastrée dans un faux-plafond. Elle est souvent utilisée dans les bureaux, les centres commerciaux, ou autres bâtiments tertiaires, et appréciée pour sa discrétion. Ses dimensions standards sont de 600 x 600 mm. Comme pour un split “classique”, il est possible de coupler sur une même unité extérieure plusieurs cassettes qui se pilotent, elles aussi, à l’aide d’une télécommande. En fonction du modèle choisi, il est possible de cumuler du chauffage, du refroidissement, de la ventilation ainsi que de la déshumidification. Une cassette est également équipée d’une pompe de relevage pour évacuer les condensats.

Elle est définie par le nombre de sorties d’air, ainsi elle peut être à 1 voie, à 2 voies ou à 4 voies. Ces dernières sont généralement privilégiées car l’air soufflé est ainsi mieux réparti. Il faudra veiller à adapter la puissance de votre cassette en fonction de la superficie de la pièce dans laquelle celle-ci est installée. Voici, à titre indicatif, quelques préconisations de puissances :

  • Pour une pièce de 10 à 20 m², la puissance minimale recommandée est de 2,5 kW.
  • Pour une pièce de 20 à 30 m², la puissance minimale recommandée est comprise entre 2,5 et 3,5 kW.
  • Pour une pièce de 30 à 40 m², la puissance minimale recommandée est de 3,5 kW.
  • Pour une pièce de 40 à 50 m², la puissance minimale recommandée est comprise entre 5 et 6 kW.
  • Pour une pièce de 50 à 60 m², la puissance minimale recommandée est comprise entre 6 et 7,1 kW.
  • Pour une pièce de 60 à 70 m² et au-delà, la puissance minimale recommandée est de 7,1 kW.

Les caractéristiques d’une cassette

Les caractéristiques d’une cassette de climatisation sont les suivantes :

  • La puissance nominale, pour le froid et pour le chaud, exprimée en kW ;
  • Le débit d’air (GV/PV), à Grande Vitesse et à Petite Vitesse, exprimé en m3/h ;
  • Le niveau de puissance sonore, pour le froid, pour le chaud, à grande et à petite vitesse, exprimé en décibels, dB(A) ;
  • Les dimensions de l’appareil, soit HxLxP, exprimée en mm. Il faut tenir compte des dimensions totales de la cassette mais également des dimensions de la sous-face.
  • Pour finir, le poids de l’appareil exprimé en kg, que ce soit le poids total de la cassette ou le poids de sa sous-face. Il est à noter qu’une cassette de climatisation présente, en règle générale, un poids total de 15 kg et un poids de sous-face de 3 kg.

La composition d’une cassette

La sous-face d’une cassette est composée d’une grille d’aération derrière laquelle est fixé le filtre à air qui élimine les particules de poussière, de 4 déflecteurs pour modifier le sens de refoulement d’air en fonction du mode chauffage ou climatisation, d’un récepteur pour l’utilisation de la télécommande, des témoins de fonctionnement, ainsi qu’une touche de remise à zéro.

En fonction du modèle de la cassette de climatisation, sa télécommande permet de :

  • mettre en marche ou à l’arrêt la cassette de climatisation ;
  • choisir le mode de fonctionnement que vous souhaitez : chauffage, refroidissement, ventilation ou déshumidification ;
  • régler la température entre 17 et 30 °C au maximum ;
  • sélectionner la vitesse de ventilation ;
  • régler le sens de diffusion du déflecteur par oscillation ;
  • déclencher une minuterie ;
  • paramétrer des plages horaires de fonctionnement ;
  • mémoriser votre programmation ;
  • passer du mode confort au mode économique, en passant par le mode automatique.

Les précautions à prendre

Pour l’installation

Concernant l’installation d’une cassette dans un faux-plafond, il faudra prendre les précautions suivantes :

  • L’installation doit être effectuée exclusivement par un technicien qualifié, certifié et expérimenté.
  • Le système d’évacuation des condensats doit être parfaitement étanche afin de prévenir d’éventuels dégâts des eaux.
  • L’emplacement idéal se situe au centre d’une pièce. Il faut veiller à ce qu’aucun appareil électrique ou autre meuble ne se trouve sous la cassette.

Pour le fonctionnement

Concernant l’usage d’une cassette de climatisation, il existe également quelques précautions à prendre :

  • En cas de dysfonctionnement, contactez immédiatement un technicien qualifié qui sera à même d’effectuer les réparations nécessaires.
  • Le nettoyage des filtres présents dans la cassette doit, lui aussi, être réalisé par un professionnel.
  • Il n’est pas sain pour la santé des occupants de climatiser excessivement une pièce. De plus, un refroidissement superflu est synonyme de gaspillage énergétique.
  • Il est recommandé d’éviter d’entreposer des plantes d’intérieur sous une cassette. En effet, le souffle du climatiseur peut nuire à leur croissance ou les endommager.
  • Quand votre unité est hors tension sur une longue période, il est conseillé de basculer l’interrupteur principal ou le disjoncteur sur OFF. Cela permet de préserver votre installation en cas de surtension sur le réseau.
  • Il est parfois nécessaire de prévoir un système de chauffage d’appoint. En effet, si les températures extérieures sont trop basses, certains climatiseurs cessent de fonctionner.
  • De plus, pour permettre de réaliser des économies d’énergie, il est des gestes simples qui peuvent avoir un impact non négligeable sur votre facture énergétique :
    • Abaisser la température ambiante de 1 °C seulement permet de réaliser près de 7 % sur votre facture énergétique.
    • Veiller à ne pas ouvrir les portes et les fenêtres de façon excessive afin de préserver la chaleur ou le refroidissement généré par votre appareil.
    • Utiliser des rideaux pour atténuer les apports de soleil l’été permet de réduire le besoin de refroidissement.
    • Faire nettoyer les filtres à air régulièrement permet de ne pas altérer les bonnes performances de votre installation.

L’entretien d’une cassette de climatisation

Comme expliqué précédemment, l’entretien d’une cassette de climatisation doit être effectué uniquement par un professionnel. En effet, pour avoir accès au filtre, il faut non seulement travailler en hauteur mais également démonter la grille d’aération présente en sous-face de la cassette. Le nettoyage des filtres doit être effectué régulièrement afin d’éviter qu’ils ne s’encrassent et ainsi endommagent les performances de votre climatisation.

Il faudra également faire entretenir votre unité intérieure régulièrement. Il est recommandé par les fabricants d’effectuer cette maintenance au moins une fois par trimestre si votre cassette fonctionne tous les jours, pendant près de 8 heures. En cas de salissures excessives, il convient de nettoyer la sous-face de la cassette avec un chiffon légèrement humide uniquement. Tous produits d’entretien sont vivement déconseillés.

Rechercher plus de contenu sur XPair