Boisseau

boisseau de cheminée en terre cuite

Boisseau en terre cuite à parois alvéolées




Le boisseau est un conduit fait de pièces creuses maçonnées superposées les unes sur les autres afin de permettre une bonne évacuation des fumées. Il peut être raccordé à une cheminée à foyer ouvert ou fermé, à un poêle, mais également à une chaudière.

Le boisseau dans les grandes lignes

Le boisseau est composé de différentes pièces maçonnées, creuses, qui se fixent les unes sur les autres successivement pour former le conduit d’évacuation des fumées de solutions de chauffage comme une cheminée, un poêle ou une chaudière. Le boisseau de cheminée est également appelé “conduit traditionnel”. Il a pour rôle d’assurer de bonnes performances pour votre installation mais également votre sécurité. De nos jours, on constate qu’il est de plus en plus remplacé par les conduits d’évacuation des fumées métalliques qui sont déjà pré-isolés et étanches.

Il existe des réglementations qui encadrent les critères à respecter pour la construction d’un boisseau. Ainsi, la température de la partie extérieure du conduit en boisseaux, comme un conduit métallique, se doit de ne pas dépasser les 50 °C sur toute la section qui se trouve dans la partie habitable de votre logement, et les 80 °C sur la section qui se trouve dans la partie non habitable. De plus, le boisseau se doit de résister au feu ainsi qu’aux chocs thermiques pouvant aller jusqu’à près de 1 000 °C.

De plus, il doit être compatible avec :

  • des installations à foyer ouvert, à foyer fermé, aux inserts, aux poêles ainsi qu’au chaudières.
  • une combustion de bois, de charbon, de fuel, d’hydrocarbures liquéfiées, mais également au gaz.
  • une installation pour un usage domestique qu’il soit individuel ou collectif.

Les différentes caractéristiques d’un élément de boisseau

Les caractéristiques de mesure d’un élément de boisseau se définissent comme suit :

  • la section utile exprimée en cm ;
  • l’épaisseur exprimée en cm ;
  • les cotes extérieures exprimées en cm ;
  • la hauteur de l’élément exprimée en cm ;
  • le poids à la pièce exprimé en kg ;
  • le poids au mètre linéaire exprimé en kg ;
  • la section exprimée en cm² ;
  • la quantité pour un mètre linéaire monté.

Il est à noter que la dimension de la section intérieure du boisseau devra être choisie en fonction de votre solution de chauffage et de la hauteur de votre boisseau. Celle-ci peut être ronde, carrée, rectangulaire ou même ovale.

Les caractéristiques techniques d’un élément de boisseau, selon le DTU, Document Technique Unifié, sont :

  • la classification du produit
  • la classe de température nominale de fonctionnement, allant de T80 à T600
  • la classe de pression désignant l’aptitude vis-à-vis des gaz de combustion :
    • N1 et N2 pour un tirage naturel
    • P1 et P2 pour une faible pression
    • H1 et H2 pour une forte pression
  • la classe de résistance à la condensation en régime permanent :
    • D pour des conditions sèches
    • W pour des conditions humides
  • la classe de résistance à la corrosion vis-à-vis des condensats des fumées :
    • 1 pour le gaz
    • 2 pour le gaz, le fuel et la combustion du bois pour foyer ouvert
    • 3 pour le gaz, le fuel, la combustion de tous types de bois, le charbon et la tourbe
  • la classe de résistance au feu de cheminée :
    • G : résistant
    • O : non résistant
  • la distance de sécurité minimum entre l’extérieur du boisseau et le matériel combustible exprimée en mm.

Les matériaux pour façonner les éléments d’un boisseau peuvent être :

  • la terre cuite ;
  • le béton, ou le béton léger ;
  • la pouzzolane.

Les différents types d’éléments de boisseaux

Les boisseaux traditionnels

Ils peuvent être d’apparence classique, soit les parois externes, une rangée d’alvéoles, voire deux selon les modèles, puis la section intérieure. Mais ils peuvent être également à double conduit, soit les parois externes, une rangée d’alvéoles sur le pourtour intérieur, puis deux sections intérieures séparées par une rangée d’alvéoles. Ils sont utilisés pour les parties intérieures chauffées.

Les boisseaux isolés

Il s’agit de boisseaux traditionnels qui sont recouverts d’une couche d’isolant. Ils sont destinés pour les parties extérieures non chauffées. Dans le cadre d’une installation d’une chaudière biomasse ou fonctionnant aux pellets, il est recommandé de les installer sur toute la hauteur de votre boisseau. Cette couche d’isolant permet de faciliter le tirage naturel, de prévenir l’apparition de condensation dans votre conduit d’évacuation des fumées, et donc de réduire tout risque de bistrage qui peut obstruer à terme votre conduit.

Les boisseaux spéciaux

Les boisseaux spéciaux seront à installer en fonction de votre solution de chauffage. Ainsi, vous pouvez trouver :

  • Le boisseaux dévoyé qui permet, comme son nom l’indique, un dévoiement de votre conduit d’évacuation des fumées. Ils se présente sous forme de boisseau traditionnel, avec une hauteur totale plus petite, et qui permet un dévoiement de 10° ou de 20°. Il vous faudra les choisir à bon escient pour obtenir, par superposition, l’angle que vous souhaitez concevoir. Un conduit individuel ne tolère qu’un seul et unique dévoiement. Celui-ci doit présenter un angle maximal de 45° pour une hauteur de conduit d’évacuation des fumées de 5 mètres.
  • Le boisseau pour la traversée de plancher ou de toiture. Il doit être enveloppé d’une couche d’au moins 15 mm d’isolant incombustible.
  • Le boisseau prise de fumée présente une perforation de forme ronde afin de pouvoir raccorder le conduit d’un poêle à bois ou d’une chaudière à votre boisseau. Il vous faudra bien évidemment veiller à adapter le diamètre de prise de fumée avec votre installation.
  • Le boisseau avec une porte de ramonage intégrée, permet comme son nom l’indique, d’accéder facilement à votre conduit d’évacuation des fumées pour effectuer les deux ramonages annuels obligatoires.
  • Le boisseau ventilé est un boisseau traditionnel présentant une découpe, souvent rectangulaire, permettant l’installation d’une grille de ventilation.

Les terminaisons

La terminaison de votre boisseau se présentera sous forme de lanterne. Celle-ci peut être posée sur :

  • une mitre sans collerette ;
  • une mitre à collerette ;
  • un mitron charentais ;
  • un mitron parisien ;
  • un mitron lorientais ;
  • un tuyau de rallonge.

Rechercher plus de contenu sur XPair