Chargement...
bâtiments bas carbone, à faibles émissions de CO2

Bâtiment BBC : à faibles émissions de CO2

Pour répondre au réchauffement climatique, il devient urgent de limiter, ou même réduire, les émissions de gaz à effet de serre. Tout le secteur du bâtiment doit, lui aussi, porter cette mission avec la construction de bâtiments bas carbone, à faibles émissions de CO2.

Le Label BBC

Avec pour objectif une réduction massive des émissions de gaz à effet de serre, le Label BBC permet de certifier qu’un bâtiment répond à tous les critères de la RT 2012, avec une consommation d’énergie primaire, ainsi qu’une perméabilité à l’air encadrées. Ce label permet également d’accéder à des aides et autres subventions de l’État accordées dans le cadre de la transition écologique, et parfois même à certains avantages lors de la demande d’un prêt pour la réalisation de vos travaux.

La consommation d’énergie primaire

Lors d’un diagnostic de performance énergétique, les mesures sont exprimées en kWh/m²/an d'Énergie Primaire ou en kWhep/m²/an. Celles-ci sont calculées en fonction de votre solution énergétique, et prend en considération le mode de transformation et de transport de l’énergie, mais également le recours aux énergies renouvelables. Voici quelques points de repères importants :

  • 1 kWh consommé grâce à l’énergie bois représente 0,6 kWhep
  • 1 kWh produit par une solution de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire fonctionnant au gaz ou au fioul représente 1 kWhep
  • 1 kWh au compteur relié au réseau de votre fournisseur d’électricité représente 2,58 kWhep

Le Label BBC Effinergie encadre la construction de bâtiments neufs et impose un seuil maximal de l’énergie primaire consommée, soit une moyenne de 50 kWhep/m²/an portant sur les postes d’éclairage, de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire, de ventilation et de refroidissement. Il est à noter que ce seuil est à moduler en fonction de la zone géographique et de l’altitude du lieu d’implantation. Pour le résidentiel par exemple, la consommation maximale tolérée est de 40 kWhep/m²/an pour des logements situés sur le pourtour méditerranéen, alors que celle-ci peut s’élever à 65 kWhep/m²/an en Alsace-Lorraine.

Quand il s’agit d’amélioration des performances énergétiques sur des bâtiments existants, le Label BBC Effinergie Rénovation autorise un seuil de consommation d’énergie primaire maximal d’une moyenne de 80 kWhep/m²/an. Tout comme les constructions neuves, cette moyenne est à moduler en fonction de la zone climatique et de l’altitude.

L’étanchéité à l’air

Afin de réduire la consommation énergétique, il est primordial que votre logement affiche une parfaite étanchéité à l’air. Celle-ci concerne autant l’enveloppe extérieure du bâtiment que les efforts d’isolation et le traitement des ponts thermiques. Cette mesure est exprimée en m3/h/m² et permet d’évaluer les déperditions de chaleur et les fuites d’air.

Le Label BBC précise que cette mesure ne doit pas dépasser 0,6 m3/h/m² pour les logements individuels et 1 m3/h/m² pour les bâtiments collectifs d’habitation.

Les critères d’une maison BBC

Une maison basse consommation est conçue pour réduire le recours aux énergies primaires tout en permettant de bénéficier d’un confort thermique idéal. Tous les paramètres sont étudiés, des matériaux rigoureusement sélectionnés pour leur faible empreinte carbone jusqu’à la conception bioclimatique exigeante du bâtiment même. Il est à noter qu’une forme compacte nécessitera moins de travaux de construction et offrira une meilleure efficacité thermique.

Une isolation parfaite

Pour garantir une étanchéité à l’air significative d’une maison BBC, il est primordial d’accorder une précaution toute particulière à l’isolation et au traitement des ponts thermiques, tant au niveau du bâti que des ouvertures.

  • L’isolation de la maison peut se faire par l’extérieur, ce qui réduit considérablement les fuites de chaleur. Une enveloppe d’isolant est ainsi répartie sur toutes les parois.
  • L’épaisseur des matériaux aura une incidence sur la performance de votre isolation. Celle-ci peut varier en fonction de la nature même du matériau et la partie de la maison à isoler, que ce soit les murs, le plancher ou les combles.
  • Quand il s’agit de réduire l’empreinte carbone d’un bâtiment, il convient d’opter pour des matériaux bio-sourcés et de favoriser les circuits courts.
  • Pour éviter toute déperdition énergétique au niveau des ouvertures, il est fortement conseillé de choisir du double vitrage, voire du triple vitrage.
  • En cas d’isolation intérieure, une vigilance devra être portée sur les zones de ponts thermiques.

Les ouvertures bien orientées

La conception même d’une maison BBC permet de réduire le besoin d’énergie et d’exploiter au mieux les ressources naturelles. En effet, si le bâtiment est bien orienté, la chaleur du soleil permettra de limiter les besoins de chauffage et de profiter pleinement de la lumière naturelle.

  • Pour bénéficier donc entièrement des rayonnements solaires, il est recommandé de disposer les pièces de la maison en fonction de leur orientation. Ainsi, les pièces à vivre comme le salon et la cuisine seront exposés plein Sud, cela permet de capter la chaleur du soleil l’hiver, et d’en être protégé l’été. Les autres pièces où les occupants sont moins présents, comme par exemple des chambres à coucher, un bureau ou même une salle de bains seront, quant à elles, orientées vers le Nord.
  • La surface de vitrage doit être bien calibrée. De trop grandes surfaces peuvent entraîner un réchauffement excessif qui devra alors être atténué par un recours à une climatisation pour refroidir l’air ambiant.
  • Pour réduire les besoins de chauffage, de grandes surfaces vitrées orientées au Sud devront représenter au moins 1/6 de la surface habitable.

Une ventilation performante

La ventilation est indispensable pour réduire l’humidité, assainir et renouveler l’air intérieur. Une maison BBC, par son isolation performante et son étanchéité à l’air, a donc un besoin crucial d’être ventilée. Or, cela peut représenter de grandes déperditions énergétiques. L’air sain d’une VMC “classique” apportera avec lui le froid de l’hiver, ou la chaleur des saisons estivales, faisant ainsi consommer pour, respectivement, réchauffer l’air ambiant ou le refroidir.

L’installation d’une VMC double flux permet de pallier à ce désagrément. Ce système de ventilation extrait l’air intérieur vicié et insuffle dans la maison un air neuf, dépollué à l’aide de filtres spécifiques et réchauffé grâce à un dispositif d’échangeur thermique prévu à cet effet.

Les énergies renouvelables privilégiées

Si tous ces critères permettent à une maison BBC d’être peu consommatrice d’énergie primaire, mais il est toutefois vivement conseillé de recourir aux énergies renouvelables. Le solaire et l’énergie bois sont de très bonnes alternatives, à la fois écologiques et économiques.

Quand il s’agit d’énergie solaire, on peut distinguer deux grandes catégories :

  • le photovoltaïque qui permet de produire sa propre électricité pour de l'autoconsommation, avec la possibilité de vendre le surplus au réseau local ;
  • et le solaire thermique qui capte la chaleur du soleil pour chauffer de l’eau qui sera ainsi utilisée comme eau chaude sanitaire ou distribuée dans un réseau de chauffage, comme des radiateurs à eau chaude ou un plancher chauffant par exemple.

Savoir faire / Parole d'expert

Climatisation et chauffage par zonification
Date: 04/11/2019
Type: Savoir-faire
Ventilation désenfumage Bâtiment Basse Consommation
Date: 04/11/2019
Type: Savoir-faire

Actualités

Actuellement la RT 2012 vaut « label BBC »
Date: 04/07/2019
Type: Analyse réglementaire
Les règles RT 2012 en perspective
Date: 04/07/2019
Auteur: Roger CADIERGUES
Les quatre risques du futur …
Date: 04/07/2019
Auteur: Roger CADIERGUES

Rechercher plus de contenu sur XPair