Chargement...

Audit énergétique

Etiquette énergie

Audit énergétique : l'étiquette énergie

L’objectif d’un audit énergétique est de dresser un bilan des performances énergétiques de tout type de bâtiment. Repérer les déperditions énergétiques permet ensuite de cibler les travaux de rénovation énergétique nécessaires pour améliorer la qualité du bâtiment.

Audit énergétique : définition

L’audit énergétique est réalisé par un professionnel spécialisé dans la réalisation d’expertise de ce type. Il s’agit d’un document faisant état des performances énergétiques du bâtiment et identifiant la provenance des déperditions énergétiques. L’audit énergétique répertorie un grand nombre d’informations. Il informe en effet les propriétaires sur les coûts estimés pour la réalisation de chaque poste de travaux. Sera également mentionné le délai nécessaire pour le retour sur investissement : baisse de la consommation en chauffage ou en climatisation, etc.

La liste des informations devant être présentes dans l’audit énergétique est définie par les réglementations en vigueur. En effet, le rôle de l’audit énergétique n’est pas uniquement de vous informer. Il doit servir aux copropriétaires à planifier les travaux de rénovation à mettre en place. Pour en simplifier la lisibilité, le document fourni par le professionnel réalisant l’expertise doit être divisé en quatre parties distinctes :

  • L’état des lieux du bâtiment (maison individuelle, immeuble ou tout autre type de bâtiment).
  • Les préconisations de travaux de rénovation à mettre en place pour améliorer l’isolation et l’étanchéité du bâtiment.
  • Des conseils pour le choix des énergies renouvelables à privilégier.
  • Une synthèse de l’expertise réalisée.

L’audit énergétique est un dossier technique qui permettra aux propriétaires de faire appel à des subventions et des aides financières pour la réalisation des travaux.

Améliorer la valeur du bien

Le principal avantage de la réalisation d’un audit énergétique est de pouvoir identifier les aspects du bien pouvant être améliorés. En effet, si vous avez des problèmes d’isolation, il est primordial d’identifier d’où vient le problème afin de mettre en place les travaux adéquats. Mettre en place des travaux de rénovation énergétique permet d’améliorer la valeur du bien. Outre le confort des résidents au quotidien, cela signifie qu’en cas de location ou de revente du bien, celui-ci est plus attractif et peut être proposé à un tarif plus intéressant.

La transition énergétique est au coeur des volontés actuelles des acheteurs. Avec le développement des maisons BBC (également appelé maison passive ou maison basse consommation), les maisons et immeubles rénovés se mêlent plus facilement aux bâtiments neufs. Les acheteurs et les locataires portent en effet un intérêt de plus en plus grand à l’étiquette énergétique du bâtiment. Pour rappel :

  • A désigne les logements les plus performants et économes en consommation d’énergie ;
  • G désigne les logements peu économes et les plus gourmands en énergie.

Cette échelle est une bonne indication des charges de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire à prendre en compte pour les années à venir. Sachez par exemple qu’une maison ou un appartement avec une étiquette énergétique F est amené à consommer entre 5 et 7 fois plus par an que les autres logements.

Obtenir des aides financières

La réalisation d’un audit énergétique permet également d’obtenir des aides financières et des subventions pour la réalisation de travaux de performance énergétique. Pour obtenir des aides de l’Anah, par exemple, il est obligatoire de réaliser un audit énergétique au préalable.

Principe de fonctionnement de l’audit énergétique

Pour réaliser son expertise, le professionnel doit aussi réaliser une enquête auprès des occupants afin de pouvoir prendre connaissance des habitudes de consommation de chacun des résidents (dans une maison individuelle comme dans un immeuble). Discuter du ressenti de chacun permet également de mieux pouvoir identifier les problèmes du bâtiment. Le professionnel pourra ainsi savoir comment les équipements sont gérés et comment améliorer le confort thermique du bâtiment.

Dans une grande copropriété, la charge d’un tel travail serait colossal et l’arrêté du 28 février 2013 relatif à l’audit énergétique prévoit donc que “La personne en charge de la réalisation de l’audit énergétique ou le syndic transmet, par courrier simple, un questionnaire à tous les occupants de la copropriété, visant à obtenir des informations qualitatives sur le confort thermique et sur l’état des équipements privatifs et du bâti.”

Les informations recueillies lui permettront de savoir :

  • l’utilisation (ou non utilisation) des équipements et leur mode de gestion ;
  • le confort thermique actuellement ressenti par les résidents ;
  • l’évaluation de leurs consommations énergétiques annuelle ;
  • le montant de leurs charges mensuelles ;
  • les travaux déjà réalisés (ou envisagés) au sein de leur logement afin d’en améliorer les performances énergétiques ;
  • ainsi que l’ampleur des travaux qu’ils sont prêts à réaliser pour améliorer les performances thermiques de leur logement.

En parallèle, il effectue des relevés techniques sur le terrain et inspecte l’ensemble du bâtiment avec les machines adaptées à la modélisation thermique d’une infrastructure.

Bénéficier d’un audit énergétique de qualité

Dans son rapport, le professionnel doit mentionner des préconisations d’amélioration de la gestion des équipements existants. En effet, les usages d’un système qui pourrait déjà être performant peuvent être mauvais. Parfois de gros travaux ne seront pas nécessaires et seuls de petits changements, comme l’installation d’un régulateur de température ou le changement des vitrages pourra être suffisant.

Pour bénéficier d’un audit énergétique de qualité, il est possible de se tourner vers un bureau d’études. Avant de faire votre choix, veillez à bien vérifier les références du professionnel choisi et des certifications et labels obtenus.

Pour le confort des résidents

L’amélioration thermique d’un bâtiment permet avant tout aux résidents de bénéficier d’un logement plus confortable au quotidien. A la suite d’un audit énergétique, de nombreux travaux pourront être mis en place :

  • isolation de la toiture ;
  • isolation thermique par l’extérieur ;
  • isolation thermique par l’intérieur ;
  • pose de robinets thermostatiques ;
  • installation d’une VMC adaptée à vos besoins (pour un meilleur renouvellement de l’air) ;
  • changement des vitrages et/ou des fenêtres ;
  • remplacement de la chaudière (par une pompe à chaleur, par un système géothermique, un système aérothermique, des capteurs solaires, etc.).

Tous ces travaux permettent de renforcer l’isolation du logement pour bénéficier d’une maison plus chaude en hiver et plus fraîche en été. De plus, l’air respiré sera plus sain, et le taux d’humidité mieux régulé. Après la réalisation des travaux, la régulation de la température à l’intérieur de votre logement sera plus aisée. Vous n’aurez plus de problèmes liés aux ponts thermiques, aux moisissures, aux champignons, etc.

Pour le respect de l'environnement

Réaliser un audit énergétique permet aussi de mettre en place des travaux dont le résultat permettra de vivre dans un logement plus respectueux de l’environnement. Faire baisser sa consommation de chauffage et sa consommation d’énergie permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre. En effet, améliorer les performances thermiques du bâtiment permet de limiter les besoins en chauffage.

Obligations et réglementations

Selon la nature d’un bâtiment, la réalisation d’un audit énergétique peut être obligatoire. Tout comme le diagnostic technique global (DTG) et le diagnostic de performance énergétique (DPE). Ce sera notamment le cas des copropriétés, selon le nombre de lots qui la compose. Sachez toutefois que parmi ces 3 diagnostics, seul l’audit énergétique permet ensuite d’obtenir des aides financières et des subventions pour la réalisation des travaux de rénovation. La date de construction de l’immeuble doit également être prise en compte.

Sachez qu’un audit énergétique est notamment obligatoire pour tous les immeubles comptant au minimum 50 lots et étant équipés d’un chauffage collectif.

Le prix d'un audit énergétique

Aucun coût prédéfini ne permet de vous annoncer un prix fixe pour la réalisation d’un audit énergétique. La dimension est notamment un facteur de variation important : maison d’un particulier, lots de copropriété pour un immeuble, etc. La complexité architecturale du bâtiment est également prise en compte par le professionnel lorsqu’il définit son tarif.

Savoir faire / Parole d'expert

Actualités

Rechercher plus de contenu sur XPair