Architecte

Deux architectes au travail

Architectes pour la ville du futur

Un architecte est le professionnel qualifié qui prend en charge toutes les étapes de la construction d’un bâtiment, de la conception, jusqu’à la livraison du projet à son client, en passant par le suivi scrupuleux des travaux. Il peut répondre aux commandes aussi bien publiques que privées. Depuis le décret n° 2016-1738 du 14 décembre 2016, le recours à un architecte est obligatoire pour toute construction disposant d’un minimum de 150 m² de surface de plancher. La fonction d’architecte d’intérieur est, quant à elle, complémentaire. Il s’agit de concevoir des aménagements intérieurs en sélectionnant les divers éléments de décoration qui donneront une ambiance particulière. Nous parlerons ici essentiellement du métier d’architecte.

Le métier d’architecte

Un architecte est le compositeur et le chef d’orchestre de toute construction et aménagement d’un espace. En effet, il intervient sur toutes les étapes de la vie d’un ouvrage, de la conception jusqu’à la livraison du projet, en passant par tout le suivi nécessaire des chantiers. Il se doit d’accommoder les besoins et les attentes de son client aux contraintes techniques et financières qui s’imposent à lui. Dès les plans de construction, il se doit d’être créatif et force de proposition. Il élabore ainsi son projet en étudiant les espaces et les volumes, mais également les lumières, les matériaux et l’intégration d’un bâtiment dans son environnement.

Si la formation pour devenir architecte est vaste et exhaustive, un professionnel se devra de poursuivre ses études et ses recherches tout au long de sa carrière. En effet, il devra être au fait des dernières avancées technologiques, des diverses normes en vigueur et règles de l’urbanisme afin d’être toujours à la pointe tant d’un point de vue légal et administratif qu’au niveau des contraintes techniques et innovations disponibles sur le marché.

La formation pour devenir architecte

Les missions complètes et pointues d’un architecte nécessitent une formation rigoureuse qui dure au minimum 5 ans après le Baccalauréat assortie d’une année pour obtenir l’habilitation professionnelle. Il est vivement conseillé de s’orienter, en amont, vers un Bac scientifique, et il est important de noter également que l’accès aux écoles nationales d’architecture se fait sur concours.
Cette période se déroule donc en trois phases :

  1. Un premier cycle s’étale sur une durée de 3 ans après le Baccalauréat. Celui-ci permet d’obtenir un DEEA, Diplôme d’Études En Architecture, et donc un niveau de licence. Ce diplôme offre la possibilité d’accéder à des postes d’employé dans des bureaux d’études ou en agence.
  2. Un second cycle se poursuit sur une durée de 2 ans après le DEEA et permet d’obtenir un DEA, Diplôme d’État d’Architecte, et donc un niveau de master. Ce cursus de 5 ans après le BAC, et ces deux diplômes offrent la possibilité d’accéder à un poste d’architecte salarié.
  3. Pour obtenir une habilitation professionnelle autorisant l’exercice de la profession en libéral, il faut suivre la formation HMONP, Habilitation à exercer la Maîtrise d’Oeuvre en son Nom Propre. Celle-ci s’étale sur une durée de 1 an après l’obtention d’un DEA et permet également une inscription à l’Ordre des architectes. Il est à noter que cette habilitation peut également être accordée à une personne détentrice d’un DEA qui demande une validation des acquis obtenue suite à une période d’activité professionnelle.

Une formation complémentaire pour obtenir un doctorat en architecture est également possible. Cette formation se déroule sur une période de 2 ans après l’obtention d’un DEA, assortie également d’une année pour la formation HMONP, ce qui correspond à une durée totale de 8 années après le Bac pour ce cursus. Deux diplômes sont alors accessibles :

  1. le Diplôme Propre aux Écoles d’Architecture, le DPEA, qui permet une spécialisation dans les domaines suivants :
    1. scénographie ;
    2. design ;
    3. architecture navale ;
    4. construction parasismique ;
    5. architecture et philosophie.
  2. le Diplôme de Spécialisation et Approfondissement, le DSA, qui propose une spécialisation dans les 4 mentions suivantes :
    1. maîtrise d’ouvrage ;
    2. projet urbain ;
    3. patrimoine ;
    4. risques majeurs.

Ces formations sont dispensées par des écoles nationales d’architecture. Il en existe 20 en France, réparties dans les principales grandes villes de l’Hexagone. A celles-ci, s’ajoutent les deux écoles prestigieuses que sont l’École Spéciale d’Architecture (ESA) située à Paris, et l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) située à Strasbourg.

Forme juridique

La grande majorité des architectes relèvent du statut de profession libérale, enregistrés au tableau de l’Ordre des architectes. Il est cependant possible de commencer sa carrière sous un statut de salarié auprès de cabinets d’architectes ou de bureau d’études. Il existe également des concours permettant d’accéder au secteur public.
Fort de son expérience, un architecte peut, au fil de sa carrière évoluer vers de l’enseignement, de l’expertise auprès de tribunaux, ou rejoindre les services de la conservation des monuments historiques.

Salaires d’un architecte

Les salaires d’un architecte évoluent au fil de sa carrière. En effet, si le revenu d’un architecte qui débute avec un statut de salarié dans un cabinet d’architecte avoisine les 2 200 € brut, il peut ensuite progresser quand celui-ci s’installe à son compte, pour atteindre une fourchette de salaire allant de 3 000 à 6 000 €. Ces revenus dépendent essentiellement de l’envergure de son agence et de l’ampleur de la clientèle de son cabinet, et correspondent à un pourcentage allant de 8 à 12 % hors taxe du coût des constructions dont ils ont la charge.

Le rôle d’un architecte

La clientèle d’un architecte

La clientèle d’un architecte est très variée :

  • les particuliers : pour la construction ou la rénovation d’une maison individuelle.
  • les collectivités territoriale : pour les édifices publics et les équipements collectifs.
  • les promoteurs : pour l’aménagement d’espaces de qualité destinés aux acheteurs et aux locataires.
  • les entreprises industrielles : pour la création de lieux de production respectant les normes de sécurité et environnementales en vigueur.
  • les entreprises commerciales : pour proposer une optimisation de l’aménagement des espaces de vente.
  • les exploitations agricoles : pour la conception ou la modernisation de bâtiments déjà existants, tout en préservant la rentabilité et l’agencement dans son environnement.

 

Les missions d’un architecte

Comme expliqué précédemment les missions d’un architecte couvrent toutes les étapes de la vie d’une construction :

La conception

Cette étape enveloppe toutes les actions à réaliser en amont d’un projet. L’architecte élabore des plans détaillés et des esquisses, souvent réalisés à l’aide de logiciels adaptés définissant la composition d’un bâtiment mais également son implantation et les différents aménagements extérieurs. Cette phase comprend :

  1. des études techniques sur les différents canalisations, les besoins énergétiques, les matériaux utilisés, etc.
  2. la mise en conformité des contraintes techniques et d’urbanisme
  3. un planning des travaux à engager et des délais à respecter
  4. une estimation globale du coût du projet en fonction des professionnels sélectionnés
  5. création du dossier complet en vue de l’obtention d’un permis de construire

La construction

Durant toute cette phase, l’architecte est au plus près du chantier pour suivre la bonne marche de l’avancement des travaux. Il est l'interlocuteur de toutes les entreprises qui interviennent et s’assure que les délais seront respectés. Il coordonne toutes les interventions de tous les corps de métier, tant sur le gros oeuvre, sur le second oeuvre jusqu’aux finitions, et rédige un rapport complet et des comptes-rendus à chaque étape du projet pour permettre au client de suivre l’avancement des travaux.

La réception

Avant la réception des travaux, un architecte vérifie la bonne mise en conformité de toute la construction. Il s’assure ainsi que toutes les normes de sécurité et environnementales soient bien respectées. Il peut alors réaliser la réception de projet auprès de son client.

Rechercher plus de contenu sur XPair