Chargement...

Ventilation mécanique contrôlée

Ventilation mécanique contrôlée connectée

Ventilation mécanique contrôlée connectée EasyHOME - source Aldes




La Ventilation Mécanique Contrôlée permet de renouveler l’air intérieur de votre logement et donc ainsi de l’assainir. Ce dispositif permet également de réguler le taux d’humidité qui est source de nombreux désagréments s’il est trop élevé. Une VMC double flux, quant à elle, est pourvue de filtres permettant de capter pollens, particules fines et autres allergènes.

Le principe de la ventilation mécanique contrôlée

Afin de réduire le taux d’humidité et ainsi assainir l’air intérieur de votre domicile, une bonne ventilation est indispensable. La Ventilation Mécanique Contrôlée, appelée plus communément VMC, est un équipement qui permet donc de renouveler l’air ambiant de votre logement. Il est composé d’un ventilateur couplé à des bouches d’aération ou d’extraction. Une VMC peut également être associée à un réseau de gaines afin de pouvoir ventiler plusieurs pièces d’un habitat.

Ces dispositifs de ventilation sont essentiellement installés dans les pièces humides, dites pièces d’eau, comme une salle de bain, une cuisine ou des toilettes par exemple. Le débit d’air renouvelé est exprimé en m3/h, et il convient de l’adapter en fonction du volume de vos pièces et de leur usage. En effet, une salle de bain nécessitera un débit d’air plus important pour réguler le taux d’humidité qu’une pièce de vie comme le séjour par exemple.

L’importance d’une bonne ventilation

Une bonne ventilation permet donc, comme évoqué précédemment, d’évacuer l’humidité des pièces d’eau, mais également de chasser les mauvaises odeurs ainsi que l’air vicié de votre intérieur. En effet, la qualité de l’air dans l’habitat est primordiale pour la santé de ses occupants. La pollution intérieure est devenue désormais un enjeu pris en considération au même titre que la pollution extérieure et des campagnes de sensibilisation sur l’importance d’une bonne qualité de l’air intérieur sont orchestrées par divers organismes comme l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) entre autres.

La pollution intérieure d’un logement peut être de plusieurs natures :

  • Un taux d’humidité trop important est nocif pour la santé des personnes fragiles ou souffrant de maladies respiratoires chroniques comme l’asthme par exemple.
  • Le rejet de CO2 émis par la respiration doit impérativement être évacué.
  • Différentes bactéries, et notamment des virus, peuvent se développer dans un logement insuffisamment ventilé.
  • Si votre logement est équipé d’un poêle ou d’une cheminée, il est important de redoubler de vigilance quant aux rejets de monoxyde de carbone. Les détecteurs, de plus en plus répandus, permettent de vous alerter en cas de présence de ce gaz issu d’une combustion incomplète. En effet, celui-ci est inodore et extrêmement dangereux, voire mortel.
  • Les polluants issus de la vie quotidienne, comme les Composés Organiques Volatiles (COV) par exemple, doivent eux aussi être évacués par une bonne ventilation. Ces particules polluantes, dont certaines sont cancérigènes, peuvent provenir de produits ménagers, de bombes aérosols, de produits industriels utilisés pour la fabrication de vos meubles, du tabagisme, etc.
  • Les nuisances olfactives provenant des cuissons d’une cuisine ou de vos sanitaires peuvent impacter la sensation de confort pour les occupants.

Si nous venons d’évoquer les désagréments d’un fort taux d’humidité sur la santé, celui-ci peut également dégrader votre intérieur, comme l'apparition de moisissures ou de salpêtre sur vos fenêtres et vos murs par exemple. L’humidité est également l’ennemie jurée du papier peint qui se décolle à son contact et de vos boiseries comme vos meubles ou vos lames de parquet. En effet, le bois peut pourrir et se déformer s’il subit trop longtemps un fort taux d’humidité.

Les différents types de ventilations mécaniques

La VMC simple flux

Une VMC simple flux est le dispositif, encore à ce jour, le plus répandu dans l’habitat. Il permet d’extraire l’air vicié de votre intérieur pour l’expulser à l’extérieur grâce à des bouches d’extraction. L’air neuf, quant à lui, est approvisionné à l’aide d’aérations installées sur les huisseries en règle générale.

Si ce type de Ventilation Mécanique Contrôlée est peu onéreux, il est cependant synonyme de déperdition énergétique. En effet, quand le froid s’installe à l’extérieur, celui-ci entre dans votre logement par les grilles d’aération et l’air chauffé de votre logement, lui, est évacué par les bouches d’extraction. Ainsi, votre chauffage se déclenche régulièrement pour palier à ce désagrément, entraînant une consommation à hauteur d’environ 20 % de vos dépenses énergétiques.

Certaines VMC simple flux sont dotées de dispositifs hygroréglables qui permettent son déclenchement qu’en cas d’humidité détectée. Cela permet à votre ventilation de ne plus fonctionner de façon continue, et de vous faire économiser ainsi sur votre facture de chauffage.

La VMC double flux

Une VMC double flux permet de ne subir aucune déperdition énergétique. En effet, le réseau de gaines est divisé en deux parties distinctes, un réseau pour l’extraction de l’air et un second pour l’insufflation, qui passent par un échangeur thermique. L’air neuf est ainsi réchauffé avant d’être diffusé de façon homogène dans toutes les pièces de votre logement, ce qui permet d’économiser jusqu’à 15 % sur votre facture de chauffage.

De plus, les systèmes de VMC double flux disposent dans le caisson de l’échangeur thermique de filtres très performants qui permettent de capter les polluants, les particules fines, les pollens et autres allergènes contenus dans l’air extérieur. Ce type d’installation offre une qualité de l’air intérieur optimal et permet de réduire considérablement les nuisances liées aux allergies et aux maladies respiratoires chroniques.

Si l’installation d’une VMC double flux vous permet de réduire votre consommation de chauffage, il est à noter que son coût d’achat et de pose est plus onéreux qu’une VMC simple flux classique.

Pour aller encore plus loin, voici quelques variantes des VMC double flux qu’il est possible de faire installer dans votre logement :

Une VMC double flux couplée avec un puit canadien

Nommé également puit provençal, cette installation utilise la géothermie pour réchauffer l’air venant de l’extérieur. En effet, une canalisation de 30 à 60 mètres et placée entre 2 et 6 mètres de profondeur dans le sol, assure le rôle d’échangeur thermique. Ce système écologique et performant en saison hivernale comme estivale permet une arrivée d’air à température constante.

Une VMC double flux thermodynamique

Une VMC double flux thermodynamique est un dispositif “complet”. Couplée à une pompe à chaleur, elle permet de concilier chauffage, refroidissement et ventilation, voire même une production d’eau chaude sanitaire.

Une VMC double flux connectée

Comme bon nombre d’équipements, une VMC double flux peut être connectée et ainsi faire partie de votre réseau de domotique. Des capteurs permettent son déclenchement en fonction du taux d’humidité, de collecter toutes les informations nécessaires pour assurer une bonne maintenance de votre équipement, détecter les pannes éventuelles et contrôler son bon fonctionnement entre autres.

Savoir faire / Parole d'expert

Acoustique et aéraulique
Date: 09/05/2018
Type: Savoir-faire
Ventilation et désenfumage des parkings
Date: 28/06/2018
Type: Savoir-faire

Actualités

Rechercher plus de contenu sur XPair