Chargement...

Ventilation décentralisée double flux

VMC

VMC décentralisée double flux

Une VMC décentralisée double flux dispose de tous les avantages d’une double flux classique, mais permet une installation en rénovation quand il est impossible d'aménager tout le réseau de gaines nécessaire. À la différence d’une VMC simple flux, celle-ci peut également vous faire économiser jusqu’à 20 % de vos dépenses énergétiques.

Le principe de fonctionnement d’une ventilation décentralisée double flux

Si la Ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux permet d’aérer votre logement et de lutter contre l’humidité, elle peut cependant être source de déperditions énergétiques. En effet, les bouches d’extraction créent une dépression d’air qui va aspirer l’air extérieur qui passe, la plupart du temps, par des aérateurs de fenêtres placés sur la partie haute du cadre. L’hiver, celui-ci est froid, et votre chauffage doit fonctionner davantage pour compenser l’apport de fraîcheur dans votre logement dû à cette même ventilation. Ces pertes d’énergie peuvent atteindre les 20 % de votre consommation de chauffage.

Dans le cas d’une VMC double-flux, il n’y a pas de perte de chaleur. L’air extrait passe dans un accumulateur de chaleur qui utilise les calories de l’air de votre intérieur pour réchauffer l’air qui sera diffusé ensuite dans votre logement, sans se mélanger. Muni de filtres de plus en plus performants, cet échangeur thermique vous permettra également de purifier et d’assainir l’air ambiant de votre maison, le débarrassant ainsi de tous pollens, mauvaises odeurs, particules fines, et autres composés organiques volatils. Il est à noter que cette solution de ventilation double flux doit être composée de deux réseaux de gaines, l’un pour l’insufflation de l’air sain dans les pièces de votre maison, et l’autre pour l’extraction de l’air vicié des pièces d’eau, comme la salle de bain, la cuisine, ou les toilettes par exemple.

Quand ce type de travaux n’est pas possible, vous pouvez opter alors pour une ventilation décentralisée double flux. Le principe est le même, cependant, l’accumulateur de chaleur et la ventilation sont dans un seul et même caisson, installé souvent en façade ou au travers de l’embrasure d’une fenêtre. Tout comme une VMC double flux classique, l’échangeur thermique est équipé de filtres de qualité pour vous garantir un air sain et dépollué. Il est donc recommandé de changer ces mêmes filtres régulièrement.

Il existe deux principes de fonctionnement de ventilation à l’intérieur du caisson de ventilation décentralisé :

  • Le ventilateur unique alterne le sens de son flux par cycles de 50 à 120 secondes, pour l’extraction, puis pour l’insufflation.
  • Le caisson est équipé de deux ventilateurs et deux réseaux d’air pour assurer une ventilation en continu.

 

Les avantages d’une ventilation double flux décentralisée

Tout d’abord, les avantages d’une VMC double flux classique sont déjà très nombreux :

  • La ventilation, d’une manière générale, permet d’assainir l’air d’une maison, d’extraire l’air vicié et les mauvaises odeurs de votre intérieur, mais également de réduire le taux d'humidité de votre salle de bain, par exemple, qui peut engendrer des moisissures, nocives pour votre santé comme pour votre logement.
  • Une VMC double flux aura l’avantage de vous faire réduire vos dépenses énergétiques. L’air insufflé dans vos pièces est préchauffé par l’accumulateur de chaleur. L’hiver, votre consommation de chauffage, et l’été, votre consommation de climatisation, ne seront pas impactées par la ventilation nécessaire à votre logement.
  • La réduction de vos dépenses énergétiques permet, non seulement, de vous faire réaliser jusqu’à 20 % d’économies, mais permet également, et ce point n’est pas négligeable, de réduire votre impact sur l’environnement.
  • L’air sain et dépollué est acheminé en permanence vers vos pièces de vie. Les filtres présents dans le caisson permettent d’éliminer les pollens, les poussières, les acariens et même les particules fines présentes à l’extérieur de votre logement. Cette solution permet de réduire grandement les désagréments liés aux allergies.
  • La VMC double flux permet de répondre aux normes en vigueur de la RT 2012, instaurées dans le cadre de la transition énergétique et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
  • La ventilation double flux permet de réduire également les nuisances sonores dû à l’ouverture des fenêtres pour aérer votre maison. Son système d'aération performant vous offre la possibilité de laisser vos fenêtres fermées pendant la saison hivernale. Il est à noter que si vos fenêtres peuvent rester closes l’hiver pour économiser votre chauffage, l’été, cela vous permettra également d’éviter les intrusions d’insectes comme les moustiques par exemple !

Quand la VMC double flux est décentralisée, vous bénéficiez des bienfaits d’une double flux classique, mais vous cumulez également les avantages suivants :

  • L’installation d’une VMC décentralisée est relativement simple et demande beaucoup moins de travaux qu’une VMC double flux qui nécessite tout un réseau de gaines pour l’insufflation et l’extraction de l’air. Vous évitez ainsi les inconvénients de gros travaux.
  • Une VMC décentralisée permet donc de bénéficier d’une VMC double flux en rénovation, quand le passage des gaines pour acheminer l’air entrant et l’air sortant est compliqué, voire impossible.
  • Tout le réseau de gaines, pour des raisons pratiques, est souvent camouflé par des caissons qui engendrent un coût supplémentaire et ne sont pas forcément esthétiques. Si votre système de ventilation est décentralisé, vous n’aurez plus la nécessité de cacher les réseaux de gainage.
  • Son rendement performant situé entre 75 et 90 % en fonction des modèles, est le même qu’une VMC double flux centralisée.
  • Le caisson de ventilation étant décentralisé, les nuisances sonores sont donc considérablement réduites.

 

Le prix d’une VMC double flux décentralisée

Le prix d’une VMC décentralisée double flux peut varier de 600 € pour une entrée de gamme, à plus de 1 900 € pour des modèles plus performants. Son coût peut également être modulé en fonction du volume d’air qu’elle est en capacité de ventiler, exprimé en m3 par heure. Il vous faudra également prévoir d’ajouter à cet achat le prix de la main d’oeuvre nécessaire à son installation. Il est délicat de donner ici une estimation du prix de pose car ce système de ventilation, s’il est bien souvent encastré dans un mur extérieur, peut également être installé dans l’embrasure d’une fenêtre. Le temps passé pour la réalisation des travaux dépendra aussi de la composition de votre mur extérieur et de son épaisseur. Il est vivement recommandé de vous faire conseiller par un professionnel compétent pour trouver la meilleure place pour son installation, ainsi que la quantité de caissons à poser en fonction du volume de vos pièces à ventiler. Cependant, nous pouvons vous renseigner sur le tarif horaire d’un artisan qualifié et expérimenté qui peut varier entre 45 et 65 € de l’heure.

Parmi les caractéristiques d’une VMC décentralisée double flux, il vous faudra veiller à prendre en compte :

  • le débit maximal qu’elle est en capacité de ventiler en continu ;
  • le rendement thermique de son accumulateur de chaleur ;
  • la consommation de son moteur exprimée en W/m3/h ;
  • l’isolation thermique et acoustique du caisson de ventilation ;
  • le volume sonore de la ventilation exprimé en décibels ;
  • le Bypass automatique ou manuel qui permet d’obtenir de l’air frais les nuits d’été pour rafraîchir votre logement ;
  • le débit d’air réglable avec plusieurs vitesses ;
  • la simplicité de son entretien ;
  • la marque et les références des filtres à changer régulièrement ;
  • l’ajout optionnel de sondes qui permettent de détecter un taux d’humidité et de CO2 ;
  • la commande de votre VMC sans fil ou manuelle ;
  • la possibilité de piloter plusieurs caissons à l’unisson, ou séparément ;
  • la possibilité de programmer un ou plusieurs caissons de ventilation ;
  • les coloris des grilles de ventilation pour l’intérieur, comme pour l’extérieur.

 

L’installation d’une ventilation décentralisée double flux

Pour installer une VMC double flux décentralisée, il vous faudra faire percer votre mur pour intégrer le tuyau de passage, puis maçonner autour une fois le caisson installé. Vous devrez également alimenter en électricité cette VMC décentralisée, et faire poser autant de caissons que nécessaire pour la bonne ventilation de vos pièces, ou de votre maison, en fonction de leurs superficies.

Installation en rénovation

Quand il s’agit d’installer un VMC double flux, il faut avant tout veiller à renforcer l’isolation de votre maison si cela s’avère nécessaire et combler les fuites d’air éventuelles. Si une ventilation double flux classique nécessite la présence de deux réseaux de gaines, l’un pour l’air entrant et le deuxième pour l’air sortant, ce qui peut être délicat, voire même impossible à installer dans certains cas de rénovation, la VMC décentralisée, elle, permet, sans réseau de gainage, la ventilation d’une seule pièce sans l’obligation de recourir à de lourds travaux. Votre mur dont l’épaisseur est comprise entre 25 et 50 cm, est alors percé pour pouvoir encastrer le caisson de ventilation, souvent de forme cylindrique. Si l’épaisseur de votre mur est comprise entre 50 cm et 1 mètre, il est alors possible d’y raccorder une rallonge particulièrement adaptée à cette situation. Si la pièce que vous souhaitez ventiler ne dispose pas d’un mur donnant sur l’extérieur, vous aurez la possibilité de faire installer en supplément une gaine qui ne devra pas alors dépasser les 4 mètres de longueur.

Installation en construction neuve

Si l’installation d’une ventilation décentralisée en rénovation va de soi dans certaines situations, il n’en va pas de même pour les constructions neuves. En effet, quand tout le réseau de gaines pour une VMC double flux est facile à appréhender en amont d’une construction, pourquoi faire appel à une solution décentralisée ? Les grands fournisseurs se sont penchés sur la question, et ont mis au point des appareils très légers et performants à encastrer dans l’isolant thermique de votre mur extérieur pour assurer la ventilation d’une pièce avec un rendement de récupération de chaleur pouvant atteindre les 95 %. Cette technologie de pointe, équipée de grilles de ventilation très discrètes, a même permis à certains industriels de faire certifier leur VMC double flux décentralisée “Passivhaus”, le célèbre label allemand accordé aux bâtiments à haute performance énergétique.

Installation dans le tertiaire

Si l’installation d’une VMC décentralisée double flux est une solution très judicieuse pour la rénovation de maisons individuelles, elle est également une solution idéale pour les bâtiments qui accueillent des bureaux d’entreprise qui se doivent d’assurer une bonne ventilation de leurs locaux tout en réduisant leurs dépenses énergétiques. Comme pour une rénovation de maison individuelle, une très bonne isolation est indispensable pour réaliser des économies sur votre facture de chauffage ou de climatisation. Depuis que la transition énergétique est au centre des préoccupations, l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) essaye d’attirer l’attention du secteur tertiaire sur l’importance de l’amélioration des performances énergétiques et recommande l’installation de VMC double flux décentralisée, à haut débit, pour la rénovation de bureaux présentant de gros volumes à ventiler.

Les aides financières

L’installation d’une VMC double flux vous permet de réaliser de belles économies d’énergie. Parce qu’elle s’inscrit dans la volonté de réduire les émissions de gaz à effet de serre, l’État ouvre des droits et accorde des aides pour le financement de vos travaux, si ceux-ci sont réalisés par un professionnel compétent Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) :

  • Une TVA à 5,5 % appliquée directement par votre artisan sur votre facture. Pour bénéficier de cette TVA à taux réduit, il faut que votre logement principal, ou secondaire, soit achevé depuis au moins 2 ans.
  • Un Éco-PTZ (Éco-Prêt à Taux Zéro) est accordé aux propriétaires de logements achevés avant 1990 pour financer des travaux de rénovation visant l’amélioration énergétique. Il faut alors réaliser un “bouquet de travaux” pour obtenir ce prêt à hauteur de 20 000 €, remboursables sur 10 ans, ou de 30 000 € remboursables sur 15 ans pour un minimum de 3 types de travaux différents. Il est à noter que, suite à la loi de finance du 28 décembre 2018, cet Éco-PTZ sera modifié et étendu à compter du 1er juillet 2019. Ses conditions d’attribution seront donc étendues à tous les logements construits depuis plus de 2 ans.
  • L’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) accorde également des subventions pour la rénovation et l’amélioration des performances énergétiques de votre logement, s’il est achevé depuis au moins 15 ans. Ces subventions sont soumises à des plafonds de ressources et sont accordées sur dossier.
  • Il est toujours intéressant de se renseigner sur les éventuelles aides accordées par les collectivités locales, ou voire même par certaines régions. N’hésitez pas à vous informer sur ce sujet auprès de l’administration de votre secteur.

Savoir faire / Parole d'expert

Puits canadien et ventilation double-flux
Date: 14/03/2019
Type: Savoir-faire
Ventilation désenfumage Bâtiment Basse Consommation
Date: 21/06/2018
Type: Savoir-faire

Actualités

Rechercher plus de contenu sur XPair