Chargement...
Vanne d'équilibrage

Robinet d'équilibrage - Source oventrop



Une vanne est un dispositif qui permet de commander, de réguler ou même de stopper un débit de fluide, qu’il soit à l’état liquide ou gazeux, dans un réseau de canalisations. Le terme “robinet” est d’ailleurs communément utilisé pour désigner une vanne de petite taille utilisée pour un réseau domestique.

Les différents types de vannes

Ce mécanisme peut présenter plusieurs corps de vanne :

  • Un corps de vanne droit désigne une installation sur une canalisation qui présente un seul et même axe.
  • Un corps de vanne d’angle, désigne, comme son nom l’indique, la présence d’un angle de 90° entre l’arrivée et la sortie du fluide.
  • Un corps de vanne mélangeur désigne une installation qui autorise 2 entrées pour mélanger les fluides (souvent de l’eau chaude et de l’eau froide) et une sortie du fluide ainsi combiné.
  • Un corps de vanne de dérivation, appelé également répartiteur, désigne une installation qui présente une entrée de fluide et 2 sorties afin de pouvoir répartir celui-ci dans deux circuits de canalisations différents.

Ces corps de vanne sont ainsi raccordés aux canalisations soit par soudure, par vissage ou par boulonnage.

Les types de fonctionnement d’une vanne

Les différentes vannes utilisées dans un réseau domestique présentent plusieurs types de fonctionnement.

Vanne manuelle

Une vanne manuelle est, par définition, non thermostatique. Celle-ci fonctionne donc comme un simple robinet. Vous pouvez ainsi gérer l’ouverture ou l’arrêt complet de l’arrivée des fluides. Ainsi, pour mettre vos radiateurs à eau chaude en fonctionnement, il vous faut ouvrir manuellement la vanne, et inversement pour les stopper. Il peut y avoir des indications sur certaines vannes manuelles, comme - et +, ou ON et OFF, qui permettent de vous signaler dans quel sens vous devez tourner votre vanne manuelle. Il est à noter qu’une vanne manuelle peut être remplacée par une vanne thermostatique, motorisée ou commandée.

Vanne avec tête thermostatique mécanique

Une vanne thermostatique mécanique est dotée d’un capteur qui se dilate quand la température d’une pièce augmente, réduisant ainsi le débit des fluides caloporteur, ou à contrario, se contracte quand la température baisse, augmentant ainsi le débit d’eau chaude qui vient alimenter votre radiateur et réchauffer l’air ambiant. Une vanne thermostatique se présente sous la forme d’une vanne manuelle, mais celle-ci propose des graduations allant, en règle générale, de 1 à 5. Quand le bon réglage est identifié, cette vanne adapte le débit des fluides permettant ainsi de réguler automatiquement les températures intérieures de vos pièces de façon constante.

Une vanne thermostatique peut être équipée :
- d’une sonde intégrée : celle-ci se trouve directement dans la tête thermostatique. Il est donc conseillé de respecter une distance d’environ 6 cm entre la vanne et le corps de chauffe afin que celui-ci ne vienne pas interférer avec la réelle température ambiante.
- d’une sonde déportée : celle-ci est alors excentrée du corps de chauffe. Ce type de sonde peut s’avérer nécessaire quand le corps de chauffe est installé dans un recoin où l’installation d’une vanne standard est impossible.

Vanne avec tête thermostatique électronique

Une vanne avec tête thermostatique électronique est programmable et pilotable. Son principe de fonctionnement est le même qu’une vanne thermostatique classique, mais elle est dotée d’un dispositif électronique et un affichage digital qui permettent de paramétrer votre solution de chauffage et qui offrent une grande précision.

  • Avec cet équipement, il est facile de programmer des plages horaires correspondant à des températures intérieures désirées dans chacune de vos pièces, indépendamment les unes des autres.
  • Ce dispositif permet donc de réaliser des économies d’énergie. En effet, vous pouvez planifier une baisse des températures quand vous êtes au travail ou même en vacances. La programmation permet de déclencher vos radiateurs un peu avant votre retour pour retrouver un confort thermique optimal à votre arrivée.
  • Certaines de ces vannes peuvent également être pilotées à distance, via un réseau WiFi. Il existe même des applications qui permettent un pilotage très précis, depuis votre smartphone.
  • Ce type d’installation trouve toute sa place dans la centralisation domotique d’une maison individuelle ou dans des bureaux.

La vanne thermique, ou de régulation

La vanne thermique, appelée également vanne de régulation, est donc un dispositif qui permet de contrôler le débit d’un fluide dans un circuit et de réguler ainsi la température dans un réseau de chauffage ou de refroidissement. Comme expliqué précédemment, celle-ci peut être pilotée manuellement, à l’aide d’une tête thermostatique mécanique ou bien électronique.

Une vanne thermique peut être :

  • à clapet, appelée également vanne à soupape : une valve dans le corps de vanne permet de moduler le débit des fluides.
  • à boisseau sphérique : une sphère trouée permet la régulation du débit des fluides caloporteurs.
  • à papillon : l’opercule de la vanne papillon fixée en son centre permet l’arrêt ou l’ouverture de la vanne. Elle peut également contrôler le débit des fluides en fonction de la position de réglage.
  • à secteur : ce dispositif fonctionne comme une vanne à papillon mais l’opercule fixée en son centre pour permettre un pivot est remplacée par un segment de cylindre.

La vanne thermique à 2 voies

La vanne thermique à 2 voies est la plus répandue pour la régulation du débit de l’eau chaude dans les réseaux de chauffage par circuit hydraulique. C’est le déplacement du clapet qui adapte le volume de fluides caloporteurs distribué dans les canalisations. Ainsi, quand la vanne est ouverte à son maximum, le débit d’eau chaude est maximal.

La vanne thermique à 3 voies

La vanne thermique à 3 voies est utilisée pour les circuits de chauffage et de refroidissement. Ce type de vanne permet deux modes de montages : le mode mélange ou le mode dérivation. Ceux-ci permettent une régulation et le mélange de la température de l’eau chaude circulant dans un circuit hydraulique relié à un chauffage central. Ce type de vanne permet de protéger et de prolonger la bonne tenue dans le temps d’une chaudière. En effet, votre solution de chauffage est ainsi préservée des températures de retour trop froides.

La vanne thermique à 4 voies

La vanne thermique à 4 voies permet les fonctions de mélange ou de séparation. Elle a les mêmes propriétés de régulation du débit des fluides qu’une vanne à 2 ou à 3 voies, mais permet un débit continu et la possibilité d’avoir deux circuits distincts. Dans l’installation d’une pompe à chaleur, une vanne thermique à 4 voies permet de permuter le sens de circulation des fluides, et donc d’alterner entre une solution de chauffage ou de refroidissement.

La vanne de décharge

Une vanne de décharge permet, comme son nom l’indique, de décharger un surplus de fluide afin de faire baisser la pression dans un réseau de chauffage. En effet, si la température augmente de façon significative et inhabituelle, la pression s'accroît également. Cette vanne de décharge, qui fonctionne ainsi comme une soupape de sécurité, permet à l’excédent d’eau de s’évacuer et de réguler la pression. Il s’agit là d’un dispositif obligatoire. En effet, en cas de pression anormalement élevée, des désagréments sur le réseau de canalisations, ainsi qu’une dégradation de votre système de chauffage, peuvent être constatés. Cette installation doit être réalisée par un professionnel qualifié et expérimenté.

Savoir faire / Parole d'expert

Les vannes de régulation hydraulique
Date: 10/07/2019
Type: Savoir-faire
Equilibrage des réseaux hydrauliques
Date: 04/11/2019
Type: Savoir-faire

Rechercher plus de contenu sur XPair