Chargement...

Salaire monteur chauffage

Salaire monteur chauffage

Le monteur chauffage, autrement appelé monteur en installations thermiques et climatiques, se charge, comme le nom de son métier l’indique, des installations d’équipements produisant du chaud et/ou du froid.

Son travail contribue aux économies d’énergie pour ses clients, grâce à l’installation d’appareils qui se veulent de plus en plus respectueux de l’environnement. Le monteur chauffage n’intervient pas uniquement dans les bâtiments à usage d’habitation, il intervient également dans les entreprises, les centres commerciaux, les hôpitaux, etc.

Le salaire d’un monteur chauffage par niveau d’expérience

En tant qu'employé dans une entreprise de génie climatique, ou en tant qu’artisan à son compte, le monteur en installations thermiques et climatiques aura comme salaire de débutant, une rémunération correspondant à 18 000 € brut par an en exerçant en province, contre 21 000 € brut par an en région parisienne.

En milieu de carrière, le salaire d’un monteur chauffage évolue généralement jusqu’à 30 000 € brut annuel et peut monter jusqu’à 50 000 € brut annuel en fin de carrière.

Salaire monteur chauffage brut par mois

Voici une moyenne des salaires à laquelle un monteur chauffage pourra prétendre au cours de sa carrière.

Niveau d’expérience

En province

En région parisienne

En début de carrière

1 500 €

1 750 €

Après quelques années

2 000 €

2 400 €

En fin de carrière

3 700 €

4 100 €

En plus de son salaire mensuel, le monteur en installations thermiques et climatiques perçoit des indemnités concernant ses déplacements, ses repas, etc.

Lorsqu’il prend davantage de responsabilités, en devenant chef d’équipe, par exemple, son salaire débutera alors à 1 900 € brut annuel et évoluera ensuite après quelques années.

Quelle évolution de carrière pour un monteur chauffage ?

Avec l’expérience acquise au cours de l’exercice de ses fonctions en tant que monteur en installations thermiques et climatiques, le professionnel a acquis un certain niveau de compétences et de connaissances qui lui permettront d’avoir des opportunités vers d’autres métiers comme celui d’ouvrier hautement qualifié, par exemple. Une telle reconversion se fait parfois à l’aide d’une formation complémentaire, mais selon le travail exercé, le monteur en installations thermiques et climatiques peut tout aussi bien se former directement sur le terrain.

Des postes à responsabilités lui sont également ouverts, comme, par exemple, celui de responsable de chantier, chef d’équipe, etc.

Il lui sera tout à fait possible de se mettre à son compte, moyennant une formation pour mieux appréhender la création et la gestion d’entreprise.

En obtenant une qualification en électrotechnique et en régulation, le monteur en installations thermiques et climatiques pourra aussi se reconvertir comme technicien de maintenance en génie climatique.

Bienvenue sur XPair

Bienvenue sur XPair, le portail de la performance énergétique !

Vous êtes sur une page de définition.
DECOUVREZ le contenu le plus complet et ciblé, CLIQUEZ sur le logo XPair ou les onglets ci-dessus

Conseils et techniques

Besoin d'informations ?

Consultez gratuitement nos dossiers conseils et techniques élaborés par des experts du génie climatique
ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité