Chargement...

Salaire ingénieur développement durable

Salaire ingenieur developpement durable

Le métier d’ingénieur développement durable est une profession du BTP pour laquelle l’environnement est au centre de toutes les missions. Les années 2000 ont fait naître un véritable engouement pour le développement durable au sein des politiques des entreprises. Engagées par le gouvernement, ces nouvelles politiques se sont notamment traduites par le Grenelle de l’Environnement en 2007. Ce secteur en continuelle expansion propose des postes en tant qu’ingénieur en développement durable avec un salaire moyen de 40 000 à 50 000 € brut annuel.


Description du poste d’ingénieur développement durable

Les missions de l’ingénieur en développement durable sont multiples. En effet, son rôle est de permettre aux entreprises de moins polluer tout en ne perdant pas en productivité et en rentabilité. L’ingénieur veille à l’application des réglementations en vigueur au niveau de l’environnement et du développement durable dans ces mêmes entreprises. Ainsi, il s’occupe de la gestion des déchets produits par celles-ci, notamment en s’intéressant aux conséquences sur l’environnement en termes de pollution de l’air et de l’eau. Son rôle consiste également à s’inquiéter des nuisances sonores.

Selon son rôle dans l’entreprise ou auprès de ses clients, l’ingénieur en développement durable peut avoir différentes casquettes. Ainsi, dans certaines situations, il aura davantage un rôle préventif, alors que pour d’autres, il aura un rôle correctif. De plus, il pourra se charger de mener des recherches et des études ou de sensibiliser les entreprises à leur pollution et à leur impact sur l’environnement.

Dans un cadre préventif, il étudie le projet qui lui est soumis et en mesure les retombées sur la nature. Il doit alors apporter des conseils pour limiter ces incidences et optimiser le projet tout en mettant en place des protocoles de réduction de l’impact écologique de ce même projet.
En outre, il fait partie de sa mission de proposer des solutions de valorisation des espaces au travers de technologies dites propres.



Profil recherché par les entreprises

Les entreprises recrutant des ingénieurs en développement durable sont principalement des entreprises spécialisées dans le BTP, les transports, la production d’énergie, les bureaux d’études, les parcs naturels, les organismes professionnels agricoles ou encore les associations de protection de l’environnement, etc.

L’ingénieur en développement durable peut également travailler au sein d’un établissement public (comme pour la VNF qui se charge de la gestion d’une grande partie du réseau des voies navigables sur le territoire français, par exemple). Il aura alors un rôle de consultant. Parmi les employeurs, on retrouve également les cabinets de recherche et de développement ainsi que certains ministères.

Les recruteurs recherchent des candidats dont la culture technique est excellente. La connaissance et la maîtrise des réglementations du domaine et des textes législatifs est aussi exigée. En termes de communication, le sens de la pédagogie et de la relation est fortement recherché pour assurer ce type de poste.

Le secteur de l’environnement et du développement durable est en perpétuelle expansion ces dernières années. Il s’agit d’une problématique qui prend une place de plus en plus importante au coeur des chantiers des entreprises du BTP, notamment. De plus, le gouvernement encourage le développement de ce secteur.

Un véritable intérêt pour l’environnement, le développement durable et la défense de l’environnement est indispensable pour pouvoir exercer le métier.

Salaire annuel d’un ingénieur développement durable

Hautement qualifié par son niveau d’étude élevé, l’ingénieur en développement durable bénéficie d’un salaire plus conséquent que la moyenne dès le début de sa carrière. En effet, les salariés perçoivent une rémunération annuelle moyenne de 21 300 € brut environ en France. En tant que salarié, l’ingénieur en développement durable bénéficie de diverses primes de fin d’année, notamment, qui viennent compléter son salaire mensuel brut. Avec un salaire 2 fois plus élevé que la moyenne dès le milieu de sa carrière, l’ingénieur aura la possibilité d’évoluer dans sa carrière pour atteindre un revenu annuel brut actuellement estimé à 78 000 € par an.

Ingénieur développement durable

Estimation salaire brut annuel

Salaire minimum annuel (débutant)

27 000 à 35 000 €

Salaire médian annuel

40 000 à 50 000 €

Salaire maximum annuel (expérimenté)

60 000 à 78 000 €



L’ingénieur en développement durable ne touchera pas le même salaire, pour un poste égal, selon le secteur dans lequel il travaille. Ainsi, un salaire de 50 000 € annuel brut dans le secteur public correspondra à un salaire de 55 000 € annuel brut dans le secteur privé et à un salaire de 45 000 € annuel brut dans le secteur associatif.

Salaire mensuel d’un ingénieur développement durable

Le salaire mensuel brut par mois n’intègre pas les différentes primes que l’ingénieur en développement durable est susceptible de toucher en tant que salarié d’une entreprise. Ne sont pas, non plus, comptabilisés les autres aspects financiers comme les dédommagements qu’il peut percevoir lorsqu’il est en déplacement sur chantier, par exemple.

Ingénieur développement durable

Estimation salaire brut mensuel

En début de carrière

1 800 à 2 500 €

En milieu de carrière

2 800 à 3 500 €

En fin de carrière

5 000 à 6 500 €

Salaire mensuel des postes similaires

Avec une formation similaire, l’ingénieur en développement durable pourra exercer différents types de métiers dont les missions sont proches. Il s’agit principalement des professions référencées dans le tableau ci-dessous avec une estimation du salaire mensuel brut pour un débutant.

Emplois similaires

Estimation salaire brut mensuel

Ingénieur en environnement

2 400 à 2 700 €

Ingénieur écologue

2 500 à 2 900 €

Ingénieur sécurité environnement

2 300 à 2 500 €

Ingénieur éco-conception

2 100 à 2 500 €

Responsable QSE (qualité, sécurité, environnement)

2 700 à 3 200 €

Diplômes requis

Le diplôme minimum requis pour un ingénieur en développement durable est un niveau Bac+5, si possible obtenu via une école d’ingénieur. Un tel parcours commence généralement par un Bac S ou un Bac STI. Après avoir obtenu les diplômes nécessaires pour entrer dans une école d’ingénieur, il est ensuite possible, après deux ans d’études en école préparatoire, de choisir une spécialisation environnement, développement durable ou autres. Différentes écoles d’ingénieurs dispensent ces formations. Il s’agit notamment de l’ENSA, de l’ENGEE, de l’ENGREF, etc.

Il n’est pas rare que la thématique du développement durable ne soit abordée qu’en 3ème année si vous choisissez une école d’ingénieur généraliste (plutôt que spécialisée). Il s’agit notamment de l’INSA, de l’ENSC, etc. Une spécialisation en fin de parcours a l’avantage de permettre à l’étudiant de pouvoir affiner son choix d’orientation au cours de la formation.

A l’université, il sera possible d’opter pour un Master professionnel ou pour un Master recherche. Il existe de nombreuses filières dont les thématiques traitent de l’environnement et du développement durable.

Bienvenue sur XPair

Bienvenue sur XPair, le portail de la performance énergétique !

Vous êtes sur une page de définition.
DECOUVREZ le contenu le plus complet et ciblé, CLIQUEZ sur le logo XPair ou les onglets ci-dessus

Conseils et techniques

Besoin d'informations ?

Consultez gratuitement nos dossiers conseils et techniques élaborés par des experts du génie climatique
ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité