Chargement...

Salaire acousticien

Salaire acousticien

Une insertion aisée dans le monde professionnel s’applique au métier d’acousticien. En effet, les pollutions sonores sont un problème contemporain pouvant concerner tout type de bâtiment. Du logement individuel aux collectivités locales, des hôtels aux universités en passant par les établissements de santé et les entreprises, l’acousticien aura des clients variés. De plus, depuis 2013, une attestation acoustique est obligatoire pour la construction de bâtiments destinés à l’habitat (collectif ou individuel), ce qui a pour conséquence de fournir une source de travail de plus en plus élevée pour les acousticiens. Dans ce secteur dynamique, ils peuvent d’ailleurs espérer finir leur carrière avec un salaire compris entre 50 000 et 60 000 € par an.

Description du poste d’acousticien

La nature du travail de l’acousticien consiste à diagnostiquer les nuisances sonores et proposer des solutions permettant de les corriger, afin de favoriser le confort de vie des habitants dans leur logement ou le confort de travail des professionnels dans leur entreprise. Ce spécialiste de la propagation du son doit respecter les contraintes réglementaires, budgétaires et écologiques afin de proposer des solutions adéquates et réduire les nuisances sonores d’un espace.

Grâce aux outils dont il dispose, l’acousticien est capable de déterminer précisément l’intensité de ces sons qu’il mesure en décibels et classifie selon leur nature. Le rôle de l’acousticien est à la fois correctif et préventif, raison pour laquelle il sera sollicité en amont des travaux dans le cadre d’un chantier de construction d’une salle de spectacle, de concert, etc. Son intervention en amont permet d’éviter les mauvaises surprises à l’issue du chantier.

Parmi les solutions qu’il peut proposer se trouvent les moyens d’isoler acoustiquement un bâtiment, la construction de façades protectrices autour des autoroutes, la mise en place de fenêtres avec double vitrage dans les logements, le réglage des appareils électroménagers, de climatisation, ou autres.

Profil recherché par les entreprises

Les acousticiens sont particulièrement recherchés par les grandes entreprises du BTP, mais également par les bureaux d’études. Lors de la recherche de candidats pour pourvoir un poste, les profils souhaités doivent maîtriser un panel de connaissances polyvalent incluant aussi bien celles en mathématiques et en physique qu’en techniques du bâtiment.

De plus, il est attendu du candidat qu’il soit enclin à travailler sur le terrain et qu’il soit, à ce titre, disponible et mobile pour se déplacer en fonction des besoins de l’entreprise. Pour proposer des solutions adaptées aux clients, un bon relationnel est également une qualité recherchée à mettre en avant lors d’un entretien, tout comme une réelle prédisposition à travailler en équipe.

Salaire annuel d’un acousticien au cours de sa carrière

Le salaire d’un acousticien, sans distinction de fonction de poste exercé, est plus élevé que la moyenne nationale dès son début de carrière. En effet, en France, le salaire moyen annuel avoisine les 21 300 €. On estime donc que le salaire médian d’un acousticien au milieu de sa carrière est 1,7 fois plus élevé que la moyenne française. Un taux qui augmentera encore d’ici la fin de sa carrière en fonction de sa formation initiale, de son expérience et de ses responsabilités.
Le salaire horaire moyen d’un acousticien avoisine les 19 € de l’heure.

Acousticien

Estimation salaire

Salaire minimum annuel (débutant)

24 000 €

Salaire médian annuel

37 200 €

Salaire maximum annuel (expérimenté)

57 000 €



La localisation de l’entreprise dans laquelle l’acousticien est salarié sera également à prendre en compte dans l’évaluation de son salaire. Les salaires étant généralement plus élevés dans les entreprises installées dans la région parisienne.

Salaire mensuel d’un acousticien au cours de sa carrière

Un acousticien et son salaire mensuel dépendent de son niveau de formation, de son avancée de carrière et du poste qu’il exerce.

Acousticien

Salaire brut par mois

En début de carrière (varie en fonction du niveau de formation)

1 600 à 2 300 €

En cours de carrière (pour un chercheur expérimenté)

3 500 €

En cours de carrière (pour un chef de projet acoustique)

4 600 €

Salaire annuel médian d’un acousticien selon son poste

Le mot “acousticien” caractérise en fait un certain nombre de métiers dont les fonctions peuvent légèrement varier, notamment en termes de responsabilités. En fonction du poste spécifique exercé, le salaire de l’acousticien sera amené à varier :

Fonction exercée

Estimation salaire en début de carrière

Estimation salaire en fin de carrière

Spécialiste acousticien

26 000 €

51 000 €

Technicien acousticien

24 000 €

36 000 €

Ingénieur acousticien

33 000 €

66 000 €

Ingénieur vibro-acoustique

33 000 €

66 000 €

Acousticien en recherche et développement

24 000 €

38 000 €

Chef de projet acoustique

35 000 €

55 000 €

Chargé d'études risques et nuisances environnementales

25 000 €

35 000 €

Diplômes requis

Pour devenir acousticien, le cursus majoritairement reconnu est dispensé par l’ENTPE (Ecole Nationale des Travaux Publics d'Etat), une école spécialisée dans le domaine de l'aménagement durable des territoires. Il existe toutefois de nombreuses autres possibilités, notamment selon le statut envisagé.

Au niveau Bac+2, le futur acousticien pourra suivre un BTS, un DUT ou un CQPM dans un des domaines suivants :

  • l’acoustique et les vibrations ;
  • la physique ;
  • la maintenance ;
  • la mesure ;
  • le génie civil ;
  • l’énergie ;
  • la thermique, etc.


Au niveau Bac+2, le futur acousticien pourra s’inscrire dans une licence (professionnelle ou non) dans un des domaines suivants :
  • en physique et électronique ;
  • en acoustique et vibrations ;
  • en acoustique environnementale dans les bâtiments ;
  • en acoustique et vibrations industrielles, etc.


Au niveau Bac+5, le futur acousticien pourra continuer son cursus par un master ou par un diplôme d’ingénieur dans un des domaines suivants :
  • acoustique avec spécialisation fluides ;
  • traitement du signal informatique et acoustique ;
  • acoustique avec spécialisation en physique ;
  • ingénierie acoustique ;
  • recherche acoustique ;
  • génie mécanique avec spécialisation en acoustique et vibrations industrielles ;
  • éclairage, acoustique et thermique, etc.

Bienvenue sur XPair

Bienvenue sur XPair, le portail de la performance énergétique !

Vous êtes sur une page de définition.
DECOUVREZ le contenu le plus complet et ciblé, CLIQUEZ sur le logo XPair ou les onglets ci-dessus

Conseils et techniques

Besoin d'informations ?

Consultez gratuitement nos dossiers conseils et techniques élaborés par des experts du génie climatique
ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité