Chargement...

Robinet thermostatique

Robinets thermostatiques

Robinets thermostatiques - Source Oventrop



Afin de moduler la température à l'intérieur d'un logement, il est possible d'installer un robinet thermostatique par radiateur. Cette technique permet d'adapter la commande de la température d'une pièce à l'autre.

Utilité du robinet thermostatique

Un robinet thermostatique, positionné sur un radiateur à eau, permet de moduler la température d’un logement pièce par pièce. Son rôle est de réguler précisément le débit d'eau chaude pouvant accéder à chaque radiateur afin qu'il puisse fournir l'énergie calorifique attendue de lui pour chauffer la pièce. Un robinet thermostatique permet de gérer l'apport en chaleur de manière plus homogène, tout en évitant la surchauffe d'une pièce, ou au contraire, le refroidissement du logement.

Les robinets thermostatiques : mode de fonctionnement

Un robinet thermostatique est un équipement cylindrique qui se compose d’un volant et d’un bulbe. Pour l’installer, le plombier le place au niveau du corps de vanne reliant la tuyauterie au radiateur. Il faut donc en placer un par radiateur. Le bulbe est une sonde qui permet de capter la température ambiante et ses variations afin de pouvoir déterminer la température à fournir afin de répondre aux consignes manuellement ou électroniquement fixées. Le volant est une vanne disposant d’une poignée.

La forme du corps du robinet thermostatique dépend de la morphologie de l’installation préexistante. Il sera ainsi possible d’installer un corps droit, un corps en équerre, un corps en équerre inversée, un corps coudé, etc. Ce type d’équipement permet d’optimiser le système de chauffage d’un logement.

Il existe deux types de robinet thermostatique pour moduler la température des radiateurs à eau :

  1. le robinet thermostatique mécanique (manuel) ;
  2. et le robinet thermostatique électronique.

Le robinet thermostatique mécanique

Le robinet thermostatique manuel, également appelé robinet thermostatique mécanique n’est pas programmable. C’est le modèle plus couramment présent sur les radiateurs. Le corps et la tête de l’équipement thermostatique sont dissociables et il est possible de les acheter ensemble ou séparément. Attention toutefois à sélectionner des modèles compatibles entre eux.

Un robinet thermostatique mécanique permet d’ajuster la chaleur dégagée par un radiateur. La tête dispose généralement de plusieurs positions réglables, parmi lesquelles : un mode hors gel et des numéros de 0 à 5. Ils correspondent à une certaine température dans la pièce, qui est en fait permise par l’ouverture de la vanne d’arrivée d’eau, qui est d’autant plus grande lorsque l’aiguille de la tête est positionnée en face d’un chiffre élevé.

Les positions 1 et 2 du robinet thermostatique mécanique correspondent à une température dans la pièce comprise entre 15 et 17°C. La position 3 correspond à une température de 20°C environ. Les positions 4 et 5 permettent de demander une température comprise entre 22 et 23°C.

La poignée permet également de fermer complètement les vannes, une position pratique en été pour éviter les fuites d’eau. Afin de changer la puissance du chauffage au niveau des radiateurs, il suffit donc de tourner la poignée de chacun d’entre eux de manière indépendante.

Le robinet thermostatique électronique

Contrairement au robinet thermostatique manuel, le robinet thermostatique électronique permet de programmer les radiateurs. L'utilisateur peut en effet prévoir différentes consignes en fonction de différentes plages horaires. La température est ainsi modulée automatiquement au quotidien en fonction de la programmation fixée pour l'hiver. Une programmation horaire ou programmation hebdomadaire est possible. Rien ne vous empêche de changer les consignes lorsque vous partez en vacances.

Le robinet thermostatique électronique dispose d'un écran digital qui permet une manipulation simple et fonctionnelle. Les modèles les plus récents permettent d'utiliser un smartphone, une tablette ou un ordinateur pour gérer la programmation. Cela permet de pouvoir déclencher ou arrêter le chauffage chez soi depuis son lieu de travail, par exemple. C'est une solution qui apporte un grand confort à l'utilisateur, puisqu'il peut déclencher une augmentation de la température avant qu'il n'arrive.
Les manipulations manuelles pour modifier la température dans le logement restent toujours possibles.

L'installation d’une tête thermostatique électronique pour remplacer une tête thermostatique mécanique est relativement simple. Avec ce type d'équipement, la précision est d'ailleurs bien plus grande qu'avec le modèle mécanique précédemment présenté.

Prix d'un robinet thermostatique

Le fonctionnement du robinet thermostatique étant simple, son prix est relativement abordable pour les particuliers. En effet, il faut comptez entre 20 et 80 € TTC pour l’achat en fourniture. Le prix d’investissement peut être rentabilisé rapidement. De plus, lorsque vous achetez plusieurs de ces appareils auprès d’un professionnel pour installer des robinets thermostatiques sur l’ensemble des radiateurs de votre logement, il est généralement possible de bénéficier d’un prix d’achat dégressif.

Les produits dont le prix est de 20 € TTC sont les modèles d’entrée de gamme. Ce sont de simples régulateurs de consommation énergétique, ce qui, selon vos besoins, peut vous suffire. Si vous souhaitez une installation un peu plus poussée en termes de technologie, les prix seront dans la partie haute de la fourchette précédemment indiquée. Les robinets thermostatiques pourront alors être équipés d’une connexion Wi-Fi qui permet de moduler la température du logement à distance. Les modèles haut de gamme correspondent à des dispositifs en réseau dont le prix peut dépasser la fourchette indiquée par robinet thermostatique et atteindre les 100 € TTC (prix hors pose).

Avantages et inconvénients des robinets thermostatiques

Lorsqu’un logement se compose de pièces moins utilisées que les autres ou lorsque certaines sont exposées plein sud alors que d’autres sont exposés plein nord, l’usage d’un robinet thermostatique sur un radiateur est enviable. Voici les différents avantages et inconvénients de ce type d’équipement :

Avantages

Inconvénients

  1. idéal pour un logement avec des variations de températures souhaitées d’une pièce à l’autre
  2. installation simple
  3. fonctionnement et manipulation pratiques
  4. gestion personnalisée de la température pièce par pièce
  5. système très précis
  1. risques de grippage du système
  2. le mauvais positionnement de la sonde peut engendrer un déclenchement du chauffage inadapté

Les robinets thermostatiques représentent un investissement rentable pour les habitants. Les réductions observées après la mise en place de tels systèmes sont comprises entre 5 et 15 % d’économie sur les factures énergétiques du logement. Cette statistique est donnée par l'ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie). Cela dépend toutefois du modèle choisi. Les plus précis sont les robinets thermostatiques électroniques qui assurent un affinage au demi-degré près.

Les avantages

L’accessibilité des prix des robinets thermostatiques en font une solution idéale pour réaliser des économies d’énergie. Hors pose, il faut en effet compter un prix moyen compris entre 20 et 80 € TTC pour l’achat de ce type d’équipement. Le robinet thermostatique évite notamment les variations importantes de température d’une pièce à l’autre ou d’une journée à l’autre en fonction des conditions climatiques extérieures. Il est un outil indispensable pour améliorer le confort des habitants dans leur logement.

De plus, la diminution de la consommation énergétique du logement est l’un des avantages les plus importants du robinet thermostatique.

Les inconvénients

Pour éviter le grippage d’un robinet thermostatique, il est indispensable de laisser les vannes complètement ouvertes en période d’inutilisation des radiateurs. C’est en effet l’un des inconvénients de ce type d’équipement. Il est toutefois facile d’y remédier en prenant les bonnes habitudes.
Une mauvaise utilisation des robinets thermostatiques ne répondra pas à vos besoins si vous ne comprenez pas comment les régler. Tournez-vous vers le professionnel ou l’enseigne auprès desquels vous avez acheté votre équipement afin qu’il vous explique la meilleure façon d’utiliser votre équipement de régulation du chauffage.

Si un thermostat d’ambiance est également utilisé dans le logement, il est important de bien comprendre la manière dont les deux équipements se complètent afin d’optimiser les performances du processus de régulation.

Installation d'un robinet thermostatique

L'installation d'un robinet thermostatique sur un radiateur se décompose en deux opérations :

  1. le montage du corps ;
  2. et le montage de la tête.

Le corps du robinet thermostatique

Le corps du robinet thermostatique est généralement positionné en haut du radiateur sur un des deux côtés. Le type d'installation dépend notamment du diamètre du tube alimentant le radiateur mais également du type d'alimentation. Le positionnement du corps pourra donc être droit, en équerre ou en équerre inversée.

L'installation en équerre inversée correspond à une arrivée d'eau par le sol, alors que l'installation en équerre convient pour une arrivée d'eau par le mur. Enfin, lors d'une arrivée d'eau parallèle au mur, le professionnel installe un corps droit.

La tête thermostatique

Pour pouvoir positionner une tête thermostatique, il faut qu'elle soit compatible avec le corps posé. Ainsi, les têtes mécaniques sont compatibles avec les corps ordinaires et les corps thermostatisables. Toutefois les têtes électroniques ne fonctionnent que sur ce deuxième type de corps. Cette compatibilité permet notamment de changer la tête sans le corps. Il existe deux types de mécanisme :

  1. les têtes thermostatiques à emboîter ;
  2. et les têtes thermostatiques à visser.

La température de la pièce permet aux robinets de déclencher le chauffage ou non en fonction de la consigne donnée. Ainsi, afin de fonctionner correctement, le positionnement du robinet thermostatique est relativement important. Voici quelques conseils pour bien positionner votre radiateur et les robinets thermostatiques :

  1. aucun contact direct avec les rayons du soleil ;
  2. aucun rideau ne doit le recouvrir ou recouvrir le radiateur ;
  3. aucune gêne au rayonnement du radiateur (ne pas placer un meuble devant ou ne pas placer le radiateur dans une zone exiguë de la pièce, etc.).

Pour les mêmes raisons, le robinet thermostatique doit être placé à au moins 8 cm du radiateur. Dans le cas inverse, il serait influencé par la chaleur du radiateur dans sa mesure de la température de la pièce.

Prix de pose d'un robinet thermostatique

Le prix de pose d'un robinet thermostatique par un plombier coûte environ 50 € TTC par radiateur à équiper. Afin de ne pas abîmer la chaudière, un professionnel ne doit pas installer de robinets thermostatiques sur tous les radiateurs. Nous vous conseillons en effet d’en laisser au moins un sans cet équipement afin de ne pas endommager le circulateur d’eau de la chaudière.

Aides et subventions

En tant qu’équipement permettant de réaliser des économies énergétiques, l’installation de robinets thermostatiques dans un logement permet aux habitants de bénéficier de diverses aides pour les aider au financement de leur projet. Ce sera notamment le cas :

  1. du crédit d’impôt ;
  2. et de l’éco-prêt à taux zéro.

Toutefois pour obtenir ces avantages fiscaux, il faut que l’opération soit organisée en même temps que des travaux de rénovation énergétique de plus grande envergure.

Entretien d’un robinet thermostatique

Lorsqu'un professionnel se déplace pour l'entretien de votre chaudière, vous pouvez lui demander de regarder à vos robinets thermostatiques. Toutefois aucune périodicité de maintenance n’est nécessaire. En cas de dysfonctionnement repéré, il interviendra et changera le robinet au besoin.

Pour prendre soin de votre système de chauffage et garantir sa longévité, il convient de prendre de bonnes habitudes. Ainsi, si vous souhaitez nettoyer la poignée, faites-le avec un détergent doux. Le produit vaisselle sera un produit idéal. Il faut en effet éviter tout produit aux caractéristiques abrasives. L'acide des solvants abîme les robinets thermostatiques.

Lorsque vous n'utilisez pas le chauffage dans toutes les pièces de votre logement, il faudra quand même changer la position du robinet thermostatique de temps en temps. Il en sera de même pendant les périodes où le chauffage est inutilisé. Contrairement aux idées reçues, il faut positionner les robinets thermostatiques sur 5 et non pas les fermer au maximum. En effet une fois le chauffage éteint, les radiateurs ne fonctionnent pas de toute façon. Cette démarche permet d'éviter les problèmes de redémarrage du chauffage en automne.

A combiner avec un thermostat d’ambiance

Afin de maximiser les économies d'énergie, il est tout à fait possible d'associer des robinets thermostatiques avec un thermostat d'ambiance. La complémentarité des systèmes est idéale pour répondre aux besoins d'une maison. En effet, le thermostat d'ambiance permet de donner une consigne générale pour le logement et les robinets thermostatiques permettent de réguler le respect de cette consigne dans chaque pièce. Ainsi, il sera facile de positionner un robinet sur sa valeur minimum dans une pièce peu utilisée.

Les robinets thermostatiques permettent également de faire chauffer davantage les radiateurs présents dans ses pièces moins ensoleillées que les autres. Dans tous les cas c'est la température demandée par le thermostat d'ambiance qui sera la température maximale prise en compte. Ainsi un radiateur sur la position 5 ne chauffe pas la maison pour une température de 23°C si le thermostat d'ambiance est réglé à 17°C.

Savoir faire / Parole d'expert

Actualités

Développement durable et problèmes de robinets
Date: 04/07/2019
Auteur: Dominique BIDOU
Les robinets thermostatiques traditionnels ne suffisent plus
Date: 04/07/2019
Type: Chroniques techniques
Régulation : "optimisme mesuré" pour 2012. Le Gesec ...
Date: 04/07/2019
Type: Actualité ThermPresse

Rechercher plus de contenu sur XPair