Chargement...

Pompe à chaleur

Pompe à chaleur GeniaSet

Pompe à chaleur air/eau bi-bloc - Source Saunier Duval



Une pompe à chaleur va utiliser les calories présentes dans l’air, le sol ou même l’eau pour les restituer sous forme de chaleur. Celle-ci peut être diffusée directement dans votre logement ou chauffer de l’eau pour votre circuit de chauffage. Ce type d’équipement est non seulement écologique, mais elle permet de réduire vos besoins énergétiques.

La pompe à chaleur dans les grandes lignes

Une pompe à chaleur utilise les calories présentes dans la nature pour la transformer en chaleur. Elle peut fonctionner par aérothermie, en puisant de l’énergie dans l’air extérieur, ou par géothermie, en puisant son énergie dans le sol ou dans l’eau. La chaleur ainsi produite permet de chauffer l’air ambiant de votre logement ou produire de l’eau chaude qui vient alimenter un circuit de chauffage comme des radiateurs à eau chaude ou un plancher chauffant par exemple. Elle peut également produire de l’eau chaude sanitaire.

Il est à noter qu’une pompe à chaleur s’inscrit dans une démarche de transition énergétique et de lutte pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre. La grande partie de l’énergie nécessaire au bon fonctionnement d’une pompe à chaleur provient d’énergies naturelles et renouvelables, ce qui fait d’elle une solution de chauffage écologique. De plus, elle permet de réaliser d’importantes économies sur votre facture énergétique tout en bénéficiant d’un confort thermique optimal. Pour profiter pleinement des bienfaits de votre pompe à chaleur, il vous faut veiller à avoir une isolation performante. L’installation doit être réalisée par un professionnel qualifié et expérimenté.

Les différents types de pompes à chaleur

Pompe à chaleur air / air

Une pompe à chaleur air / air est composée d’une unité extérieure qui utilise les calories présentes dans l’air pour créer de la chaleur qui est ensuite diffusée dans votre logement.

  • Elle permet une installation avec monosplit ou multisplit pour une distribution de chaleur dans plusieurs pièces de votre maison.
  • Il convient d’éloigner l’unité extérieure qui est assez bruyant des pièces à vivre.
  • Ce type de pompe à chaleur peut être réversible. Ainsi, elle est une solution de chauffage pour l’hiver, et une solution de climatisation l’été.
  • Il est nécessaire de disposer d’un chauffage d'appoint quand les températures extérieures sont trop basses.
  • Ce type de pompe à chaleur ne permet pas de produire de l’eau chaude sanitaire.
  • L’investissement nécessaire pour l’acquisition et l'installation d’une pompe à chaleur varie de 5 000 à 10 000 €.

 

Pompe à chaleur air / eau

Une pompe à chaleur air / eau exploite les calories présentes dans l’air extérieur pour chauffer de l’eau. Cette dernière, une fois chauffée, peut servir comme eau chaude sanitaire ou être distribuée dans un circuit hydraulique pour votre chauffage.

  • Elle peut alimenter des radiateurs à eau chaude basse température ou un plancher chauffant.
  • Elle peut produire de l’eau chaude sanitaire.
  • Elle permet un rafraîchissement mais pas de climatisation.
  • Ce type de pompe à chaleur fonctionne par aérothermie avec une unité extérieure.
  • Certains modèles de pompe à chaleur air / eau supportent des températures extérieures très basses.
  • L’investissement nécessaire pour l’acquisition et l'installation d’une pompe à chaleur air / eau varie de 6 000 à 16 000 €. Celle-ci est éligible au crédit d’impôt.

 

Pompe à chaleur sol / air

Une pompe à chaleur sol / air utilise la chaleur du sol collectée à l’aide de capteurs pour la restituer sous forme d’air chaud dans votre logement. Le principe de fonctionnement utilisé est la géothermie.

  • L’installation de ce type de pompe à chaleur est assez complexe car il faut pour cela implanter les capteurs dans votre terrain.
  • Les capteurs peuvent être horizontaux. Ils sont alors enfouis à une profondeur d’1 mètre environ sous la surface du sol. Pour être performante, cette installation nécessite de couvrir au moins 200 m² de surface.
  • Les capteurs verticaux sont la solution idéale si vous disposez d’un petit terrain. En effet, ils sont enfouis de façon verticale jusqu’à une profondeur comprise entre 80 et 100 mètres. Cette installation nécessite des travaux de forage, ce qui augmente le coût des travaux.
  • Les capteurs ainsi enterrés permettent un fonctionnement de votre pompe à chaleur, même lors de températures hivernales extrêmes.
  • L’investissement nécessaire pour l’acquisition et l'installation d’une pompe à chaleur sol / air dépendra du type de capteurs que vous faites installer. Le coût global de votre projet peut coûter entre 7 000 à 16 000 € avec des capteurs horizontaux, et de 14 000 à 25 000 € pour des capteurs verticaux. Ces travaux sont éligibles au crédit d’impôt.

 

Pompe à chaleur sol / eau

Une pompe à chaleur sol / eau a le même principe de fonctionnement qu’une PAC sol / air. Les capteurs enterrés sous terre récupèrent également la chaleur du sol, mais ici, pour produire de l’eau chaude.

  • Ce principe de géothermie permet de produire de l’eau chaude sanitaire.
  • L’eau ainsi chauffé peut également être distribuée dans un circuit de chauffage pour alimenter des radiateurs à eau chaude ou un plancher chauffant.
  • Tout comme une pompe à chaleur sol / air, les capteurs peuvent être horizontaux ou verticaux.
  • L’investissement nécessaire pour l’acquisition et l'installation d’une pompe à chaleur sol / eau peut varier entre 18 000 à 30 000 € selon le type de capteurs utilisés. Ces travaux sont également éligibles au crédit d’impôt.

 

Pompe à chaleur eau / eau

Le type de pompe à chaleur eau / eau est moins répandu mais comme toute pompe à chaleur fonctionnant par géothermie, celle-ci est très performante. Ce sont ici les calories présentes dans une source d’eau pour produire de la chaleur.

  • L’eau chaude ainsi produite peut servir d’eau chaude sanitaire, mais peut également alimenter un réseau de chauffage par le sol ou des radiateurs à eau chaude basse température.
  • Il est nécessaire de vivre à proximité d’une source d’eau comme une rivière, un fleuve ou une nappe phréatique.
  • Ce type d’installation est très réglementé. Il vous faut obtenir une autorisation pour effectuer le forage nécessaire permettant d’atteindre la source d’eau.
  • Il est parfois nécessaire de creuser 2 puits, le premier pour pomper l’eau et ainsi récupérer les calories, et le deuxième qui permet de renvoyer l’eau à son point d’origine.
  • Une pompe à chaleur eau / eau permet une autonomie tout au long de l’année.
  • L’investissement nécessaire pour l’acquisition et l'installation d’une pompe à chaleur eau / eau peut varier entre 10 000 à 25 000 € selon le type de capteurs utilisés et la complexité pour parvenir jusqu’à la source d’eau. Ces travaux sont également éligibles au crédit d’impôt.

Savoir faire / Parole d'expert

Pompe à chaleur et géothermie
Date: 04/11/2019
Type: Savoir-faire
Efficacité énergétique des pompes et circulateurs
Date: 06/03/2019
Type: Savoir-faire

Rechercher plus de contenu sur XPair