Neutralité carbone

neutralité carbone






La neutralité carbone à l'intérieur d'une zone donnée, est un état d'équilibre entre les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine et leur retrait de l'atmosphère par l'homme.


La neutralité carbone c’est quoi ?

Le principe de la neutralité carbone porte sur le constat qu'une tonne de gaz à effet de serre (GES) diffusée dans l’atmosphère a absolument le même impact sur le climat, peu importe la localisation de l’émetteur ou la façon dont cette émission se réalise. De même la réduction des émissions de GES avec un impact identique quel que soit le lieu où elle se produit.

La dissemblance entre les gaz émis et extraits étant égale à zéro, la neutralité carbone est indiquée par le sigle zéro émissions nettes (ZEN).

Le retrait de gaz à effet de serre de l'atmosphère, on parle d’émissions négatives qui concernent principalement le CO2. 


Comment compenser les émissions carbone ?

Elles sont compensées d’où le terme « compensation carbone » en subventionnant des projets minimisant un volume d'émissions équivalent.

La première étape du principe de neutralité carbone consiste à quantifier le volume d'émissions à compenser.

Les moyens consacrés par l'homme pour sauvegarder, restaurer, et accentuer la capacité d'absorption des puits de carbone naturels (océans, forêts, sols, …) et les méthodes qui s’adressent à la technologie nommées « technologies d'émissions négatives » (TEN).

L’utilisation également d’énergies fossiles pour réaliser la compensation carbone, car elles élèvent le taux de dioxyde de carbone dans l’air et prennent part au réchauffement climatique du fait de l’effet de serre.

Dans l’atmosphère le CO2 est un gaz miscible, une émission d’une quantité de ce gaz à un endroit déterminé peut être équilibré si l’on supprime ailleurs la quantité égale de ce même gaz, c’est le fondement propre de la neutralité carbone.


Quelle est la lutte contre le réchauffement climatique ?

De nombreuses organisations comme le GIEC (Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat), la CCNUCC (Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques), …, souhaitent atteindre au niveau mondial la neutralité carbone avant la fin du siècle.

Une exigence pour freiner la hausse des températures à 2°C voire 1.5°C. C’est l’un des objectifs essentiels de 2015 de l’Accord de Paris (Accord mondial sur le réchauffement climatique à la suite des négociations de la Conférence de Paris de 2015 sur les changements climatiques - COP21).

L'Accord de Paris sur le climat, la Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV) et le Code de l’Environnement ont inclus le principe de la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) qui est la feuille de route de la France pour lutter contre le changement climatique.


Quels sont les gaz à effet de serre ?

L’effet de serre est un phénomène naturel et suscite une hausse de la température à la surface de la planète.

L’activité sur terre altère la composition chimique de l’atmosphère et déclenche l’apparition d’un effet de serre additionnel responsable en grande partie du dérèglement du climat.


Les différents gaz à effet de serre - (GES) 

  • Dioxyde de carbone – (CO2)
  • Hydrofluorocarbure – (HFC)
  • Méthane – (CH4)
  • Perfluorocarbure – (PFC)
  • Protoxyde d’Azote – (N2O)
  • Hexafluorure de soufre – (SF)

Les gaz à effet de serre dont les propriétés physiques et plus particulièrement leur efficacité radiative et leur durée de vie sont différentes. Pour comparer leurs émissions il faut les ramener à un équivalent CO2.
Il est utilisé pour cela le Potentiel de Réchauffement Global (PRG – facteur de conversion pour comparer l’influence de plusieurs GES sur le système climatique) de chaque gaz dont la valeur découle de la durée considérée.

L’enjeu général de la neutralité carbone consiste dans cet équilibre entre rejet de gaz à effet de serre dans l’atmosphère d’une part et absorption par des réservoirs d’autre part. On peut être à même de limiter le changement climatique en activant à l’échelle mondiale les 2 points ci-après :

  • La réduction des émissions
  • Le développement de puits de carbone

L’objectif est d’aspirer à la neutralité carbone collective d’ici 2050 et de minimiser notre consommation d'empreinte carbone.


Cinq actions clés pour atteindre la neutralité carbone en 2050 dans le logement 

  • Il faudra renouveler 100% des logements existants construits avant l'année 2000 et qui devront être rénovés d'ici 2050.
  • Il sera nécessaire de multiplier par 5 l'accélération du rythme des rénovations performantes qui devra être atteint en 15 ans, c'est-à-dire entre 2015 et 2035.
  • L'enveloppe thermique, de tous les bâtiments existants, devra avoir un niveau minimal d'isolation de type BBC (bâtiment basse consommation).
  • Les ¾ des logements existants chauffés aux énergies fossiles devront passer à une énergie décarbonée.
  • Si l'on pose les 5 usages réglementaires pour les logements neufs construits à partir de 2021, ils ne devront pas dépasser 20 kWhef/m². 


 

Savoir faire / Parole d'expert

Rechercher plus de contenu sur XPair

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Bilan prévisionnel 2023 à 2035 pour décarboner la France, par RTE

Bilan prévisionnel 2023 à 2035 pour décarboner la France, par RTE

Découvrez le bilan prévisionnel 2023-2035 qui actualise la 1ère période de « Futurs énergétiques 2050.


Le nouveau label BBC Rénovation à deux étapes : le nouvel arrêté

Le nouveau label BBC Rénovation à deux étapes : le nouvel arrêté

L’arrêté « label BBC rénovation » entre en vigueur au lendemain de sa publication et ses dispositions s'appliquent aux demandes de labellisation à compter du 1er Janvier 2024.


Après l’exode rural, le nouvel exode urbain est arrivé

Après l’exode rural, le nouvel exode urbain est arrivé

France Stratégie, dans une note d’analyse de Juin 2023, apporte une réponse claire sur l’ampleur de la crise sanitaire qui a été le déclencheur.


Succès à IBS pour ABB : la Gestion Technique et Énergétique du Bâtiment encore plus connectée

Succès à IBS pour ABB : la Gestion Technique et Énergétique du Bâtiment encore plus connectée

Découvrez la présentation de ABB, lors de l'édition d’IBS 2023, sur ses offres de Gestion Technique et Énergétique du Bâtiment encore plus connectée.


Loi relative à l'accélération de la production d'énergies renouvelables

Loi relative à l'accélération de la production d'énergies renouvelables

Le projet de loi relatif à l’accélération de la production d’énergies renouvelables a été définitivement adopté par le Sénat le 7 février.


Le label Bas Carbone de l'Etat pour assurer la compensation carbone

Le label Bas Carbone de l'Etat pour assurer la compensation carbone

Le label Bas Carbone de l'Etat existe depuis 4 ans et vise la compensation carbone : comment fonctionne-t-il ?


Label RE2020 ou Cap 2030 : les travaux pour un cadre de référence au-delà de la RE2020 sont lancés

Label RE2020 ou Cap 2030 : les travaux pour un cadre de référence au-delà de la RE2020 sont lancés

Le label RE2020 encourage à aller au-delà des dispositifs minimums imposés par la RE2020 avec les travaux CAP 2030 .


Plan de sobriété énergétique, acte 2 !

Plan de sobriété énergétique, acte 2 !

Découvrez l'acte 2 du plan de sobriété énergétique qui comporte de nombreux enjeux : écologique, souveraineté, etc.


Décorréler le prix du gaz et de l’électricité : le rapport de terranova

Décorréler le prix du gaz et de l’électricité : le rapport de terranova

Lerapport de synthèse terranova rend compte des possibilités pour décorréler le prix du gaz et de l'électricité, bien que cela semble particulièrement complexe.


CAP sur la prochaine COP - La COP 28 sera-t-elle un nouveau bide ?

CAP sur la prochaine COP - La COP 28 sera-t-elle un nouveau bide ?

En 2015, les accords de Paris avaient l’objectif du +1,5° de réchauffement moyen maximal en 2100 afin que la planète reste vivable pour la grande majorité de l’Humanité.


Rénovation énergétique des bâtiments : quels besoins de main-d’œuvre en 2030 ?

Rénovation énergétique des bâtiments : quels besoins de main-d’œuvre en 2030 ?

Dans le secteur de la construction, d’ici 2030 une estimation de créer 170 à 250 000 emplois supplémentaires dans la rénovation énergétique des bâtiments.


EnerJ-meeting Paris le 9 février : « construction et rénovation, sobriété et solutions 0 carbone »

EnerJ-meeting Paris le 9 février : « construction et rénovation, sobriété et solutions 0 carbone »

Le 9 février 2023 aura lieu la 7 ème édition d'EnerJ-meeting Paris sur le thème « construction et rénovation, sobriété et solutions 0 carbone »


Le label bas-carbone de l'Etat, quel avenir dans le bâtiment ?

Le label bas-carbone de l'Etat, quel avenir dans le bâtiment ?

Voici l’éclairage sur les « méthodes » pour obtenir le fameux sésame « label bas-carbone de l’Etat » par Yann Dervyn, consultant en bâtiment durable et ancien directeur d’Effinergie.


Conjoncture à mi-2023 - Comment passer à une « économie de reconstruction ? »

Conjoncture à mi-2023 - Comment passer à une « économie de reconstruction ? »

Suivons les dernières réflexions de France Stratégie concernant les éléments conjoncturels annoncés par la Fédération française du bâtiment qui apparaissent comme un déni de crise.


Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment sans interdire l’installation de chaudière au gaz

Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment sans interdire l’installation de chaudière au gaz

L’association négaWatt apporte son analyse globale car interdire l’installation des chaudières au gaz n’est pas souhaitable dans le cadre d’une transition énergétique du bâtiment.