Chargement...

Domotique

gestion automatisée et à distance

Technologie domotique connectée

La domotique représente une technologie qui a pour vocation première de permettre une gestion automatisée et/ou à distance de l’ensemble des équipements techniques du logement. Une telle gestion permet de viser la meilleure efficacité énergétique possible.

Le principe de la domotique

De plus en plus dans l’aire du temps, la domotique s’invite dans les logements et permet de réaliser des économies, de sécuriser son habitat ou encore de simplifier certaines actions du quotidien. Le pilotage se fait alors par le biais d’une tablette, d’un ordinateur ou d’un smartphone.

La domotique consiste en une automatisation d’un certain nombre d’équipements présents dans une maison. Cela peut toucher aussi bien au domaine du chauffage et de l’éclairage que de la sécurité ou du confort, dès lors que les appareils sont compatibles avec ce type de technologie. Avec la domotique, il devient alors possible de réduire les dépenses énergétiques lorsque les occupants ne sont pas présents notamment tout en leur garantissant un excellent confort le reste du temps (réduction de la température de chauffe dans la journée, extinction automatique des luminaires…).

Le système est en outre capable de mesurer en temps réel la consommation du logement, une indication précieuse en termes de performance et donc de dépense énergétique.

L’installation de la domotique

  • En neuf

Dans le cas d’un logement neuf, il sera possible de viser aussi bien une installation filaire que sans fil. En effet, s’il est décidé d’en passer par du filaire, il sera aisé de le prévoir au moment des travaux de construction, avec un passage des différents câblages derrière les doublages. L’objectif sera alors de bien prévoir l’ensemble des équipements à raccorder au système.

  • En rénovation

En rénovation, à moins d’avoir prévu également celle des doublages, c’est la technologie sans fil qui répondra le mieux aux attentes. Cette dernière ne requiert alors aucun passage de câble et fonctionne grâce à un couplage au réseau WiFi ou radio de la maison.

Les différentes applications possibles

La domotique est capable de gérer bien des éléments au sein d’un logement. Que ce soit pour bénéficier d’une meilleure gestion des dépenses énergétiques, pour augmenter la sécurité ou pour améliorer le confort, une telle technologie ouvre sur bien des options.

  • La gestion du chauffage

Le chauffage est un des postes qu’il est possible d’automatiser. Depuis la détermination des températures par zones et par tranches horaires au déclenchement à distance pour prévenir un retour anticipé, la domotique est une solution propice à la réalisation d’économies d’énergie.

Ainsi, via des thermostats connectés, libre à vous de commander votre système de chauffage ou de l’automatiser.

  • La gestion des éclairages

A l’instar du chauffage, il est possible de gérer les éclairages. Par exemple, une programmation de ces derniers lors d’une absence prolongée peut laisser croire que le logement est occupé et offrir une protection à ce dernier.

Les relier à la domotique permet également d’en gérer l’allumage et l’extinction à distance ou, si besoin, d’en programmer les horaires de fonctionnement.

  • La gestion de la sécurité

Côté sécurité, entre la connexion des systèmes d’alarmes classiques, à savoir les détecteurs de mouvements, les caméras infrarouges ou encore les sirènes et les capteurs de porte, la domotique permet de tenir sa maison à l’abri des plus craintifs.

Pour les plus téméraires, il est possible d’ajouter à cela une liaison avec la fermeture automatique des volets roulants en cas de déclenchement d’une alerte, voire un relais auprès d’une équipe de surveillance ou du commissariat le plus proche.

La sécurité face aux incendies est également prévue avec la possibilité de relier les capteurs de fumées au système pour vous prévenir lorsque vous n’êtes pas à votre domicile.

  • La gestion des volets électriques

Gérer les volets électriques avec une ouverture et une fermeture programmées à heure fixe vous enlèvera cette corvée quotidienne et se poursuivra même lors de vos vacances, offrant alors la luminosité du jour et protégeant de la fraîcheur nocturne. Ces volets pourront être soit gérés séparément soit simultanément selon le réseau mis en place.

  • La gestion des appareils

Et la domotique peut aussi être utilisée pour les loisirs et le multimédia lorsque l’on dispose d’équipements compatibles avec une telle technologie. Commander à distance la télévision, la chaîne-hifi ou encore l’internet devient un jeu d’enfant.

Côté frais, le réfrigérateur est aujourd’hui capable de programmer votre liste de courses et de la transmettre au drive de votre choix. Votre café est prêt et chaud pour votre petit déjeuner sans autre besoin d’intervention de votre part que de préparer l’eau et le café en poudre la veille au soir.

Le coût de la domotique

Pour ce qui est du coût de la domotique, il sera fonction du niveau de gamme de vos équipements. Voici, déjà, quelques exemples de tarifs :

  • les prises électriques connectées et les douilles radiocommandées : de 5 à 50 €
  • la motorisation de porte de garage : de 150 à 400 €
  • la motorisation de volets roulants : de 70 à 400 €
  • le détecteur crépusculaire : de 50 à 100 €
  • le thermostat : de 90 à 500 €
  • le détecteur de fumée : de 15 à 50 €
  • la caméra de surveillance : de 50 à 500 €
 

Le principe de la domotique

De plus en plus dans l’aire du temps, la domotique s’invite dans les logements et permet de réaliser des économies, de sécuriser son habitat ou encore de simplifier certaines actions du quotidien. Le pilotage se fait alors par le biais d’une tablette, d’un ordinateur ou d’un smartphone.

La domotique consiste en une automatisation d’un certain nombre d’équipements présents dans une maison. Cela peut toucher aussi bien au domaine du chauffage et de l’éclairage que de la sécurité ou du confort, dès lors que les appareils sont compatibles avec ce type de technologie. Avec la domotique, il devient alors possible de réduire les dépenses énergétiques lorsque les occupants ne sont pas présents notamment tout en leur garantissant un excellent confort le reste du temps (réduction de la température de chauffe dans la journée, extinction automatique des luminaires…).

Le système est en outre capable de mesurer en temps réel la consommation du logement, une indication précieuse en termes de performance et donc de dépense énergétique.

L’installation de la domotique

  • En neuf

Dans le cas d’un logement neuf, il sera possible de viser aussi bien une installation filaire que sans fil. En effet, s’il est décidé d’en passer par du filaire, il sera aisé de le prévoir au moment des travaux de construction, avec un passage des différents câblages derrière les doublages. L’objectif sera alors de bien prévoir l’ensemble des équipements à raccorder au système.

  • En rénovation

En rénovation, à moins d’avoir prévu également celle des doublages, c’est la technologie sans fil qui répondra le mieux aux attentes. Cette dernière ne requiert alors aucun passage de câble et fonctionne grâce à un couplage au réseau WiFi ou radio de la maison.

Les différentes applications possibles

La domotique est capable de gérer bien des éléments au sein d’un logement. Que ce soit pour bénéficier d’une meilleure gestion des dépenses énergétiques, pour augmenter la sécurité ou pour améliorer le confort, une telle technologie ouvre sur bien des options.

  • La gestion du chauffage

Le chauffage est un des postes qu’il est possible d’automatiser. Depuis la détermination des températures par zones et par tranches horaires au déclenchement à distance pour prévenir un retour anticipé, la domotique est une solution propice à la réalisation d’économies d’énergie.

Ainsi, via des thermostats connectés, libre à vous de commander votre système de chauffage ou de l’automatiser.

  • La gestion des éclairages

A l’instar du chauffage, il est possible de gérer les éclairages. Par exemple, une programmation de ces derniers lors d’une absence prolongée peut laisser croire que le logement est occupé et offrir une protection à ce dernier.

Les relier à la domotique permet également d’en gérer l’allumage et l’extinction à distance ou, si besoin, d’en programmer les horaires de fonctionnement.

  • La gestion de la sécurité

Côté sécurité, entre la connexion des systèmes d’alarmes classiques, à savoir les détecteurs de mouvements, les caméras infrarouges ou encore les sirènes et les capteurs de porte, la domotique permet de tenir sa maison à l’abri des plus craintifs.

Pour les plus téméraires, il est possible d’ajouter à cela une liaison avec la fermeture automatique des volets roulants en cas de déclenchement d’une alerte, voire un relais auprès d’une équipe de surveillance ou du commissariat le plus proche.

La sécurité face aux incendies est également prévue avec la possibilité de relier les capteurs de fumées au système pour vous prévenir lorsque vous n’êtes pas à votre domicile.

  • La gestion des volets électriques

Gérer les volets électriques avec une ouverture et une fermeture programmées à heure fixe vous enlèvera cette corvée quotidienne et se poursuivra même lors de vos vacances, offrant alors la luminosité du jour et protégeant de la fraîcheur nocturne. Ces volets pourront être soit gérés séparément soit simultanément selon le réseau mis en place.

  • La gestion des appareils

Et la domotique peut aussi être utilisée pour les loisirs et le multimédia lorsque l’on dispose d’équipements compatibles avec une telle technologie. Commander à distance la télévision, la chaîne-hifi ou encore l’internet devient un jeu d’enfant.

Côté frais, le réfrigérateur est aujourd’hui capable de programmer votre liste de courses et de la transmettre au drive de votre choix. Votre café est prêt et chaud pour votre petit déjeuner sans autre besoin d’intervention de votre part que de préparer l’eau et le café en poudre la veille au soir.

Le coût de la domotique

Pour ce qui est du coût de la domotique, il sera fonction du niveau de gamme de vos équipements. Voici, déjà, quelques exemples de tarifs :

  • les prises électriques connectées et les douilles radiocommandées : de 5 à 50 €
  • la motorisation de porte de garage : de 150 à 400 €
  • la motorisation de volets roulants : de 70 à 400 €
  • le détecteur crépusculaire : de 50 à 100 €
  • le thermostat : de 90 à 500 €
  • le détecteur de fumée : de 15 à 50 €
  • la caméra de surveillance : de 50 à 500 €

Actualités

La domotique renaît-elle de ses cendres ...
Date: 21/11/2011
Auteur: Roger CADIERGUES
Smart technologies : usager vertueux ou addiction ...
Date: 20/02/2014
Auteur: Bernard SESOLIS
Le bâtiment vers un nouvel âge «domotique» …
Date: 03/12/2012
Auteur: Roger CADIERGUES

Rechercher plus de contenu sur XPair