Chargement...

Brasseurs d'air

brasseurs d'air

Ventilateurs puissants destiné à un usage professionnel

Un brasseur d’air n’est autre qu’un ventilateur très performant destiné à un usage professionnel pour ventiler de grandes superficies comme des entrepôts ou autres bâtiments industriels. Quand il est voué à un usage domestique, on parle alors de ventilateur. Celui-ci, moins puissant, ne permet pas une ventilation de grands espaces.

Le principe de fonctionnement d’un brasseur d’air vs ventilateur

Un brasseur d’air est un système de ventilation très puissant la plupart du temps utilisé dans le milieu professionnel comme pour les entrepôts ou les ateliers pour dégager un peu de fraîcheur l’été, surtout quand la chaleur des machines se fait oppressante sous un bâtiment en tôle mal isolé. La différence avec un ventilateur plus classique destiné aux particuliers et un brasseur d’air pour les professionnels porte sur la puissance de celui-ci et essentiellement sur la capacité de ventilation. En effet, quand un ventilateur pousse l’air pour ventiler une pièce, un brasseur crée une sorte de petit vortex, le flux d’air est concentré, puissant et brassé sous forme de tourbillon. La différence peut se voir de façon flagrante si vous gonflez un de ces ballons pour enfants et que vous le posez sur le ventilateur posé à l’horizontal. Si, quand vous allumez votre appareil, le ballon s’envole, vous avez affaire à un ventilateur ; en revanche, si votre ballon reste en suspension et flotte au-dessus de votre équipement comme pris dans une mini tornade, vous êtes alors en possession d’un brasseur d’air.

Un ventilateur ne peut pas fonctionner à pleine puissance, à vitesse maximale et de façon continue. De plus, il ne peut pas, non plus, ventiler de très grandes pièces, c’est pourquoi, dans le milieu professionnel, ce sont des brasseurs d’air qui sont privilégiés. Ils ont une puissance élevée et supporte de forts rendements sur de longues durées. Ces équipements sont, en règle générale dotés de plusieurs vitesses pour ajuster au mieux votre besoin de ventilation. Poussé à une vitesse maximale, le flux d’air brassé est plus important, et sa consommation électrique est également plus élevée.

Le brasseur d’air

Le brasseur d’air, contrairement au ventilateur plus classique, est très bruyant. En effet, la vitesse de rotation des pales métalliques émet un son assez fort et constant. Il est donc idéal pour les milieux professionnels ou éventuellement pour ventiler un garage, un atelier ou tout autre lieu non habité. Il peut être transportable, à poser au sol, à fixer au mur ou au plafond. Son poids peut varier de 7 à 12 kg et possède souvent une poignée et même des roulettes pour faciliter le déplacement et la puissance du moteur peut aller de 60 à 120 W.

Le ventilateur

Pour les pièces à vivre, comme un salon, un bureau ou même une chambre à coucher, optez pour un ventilateur plus classique ce qui vous prévient de tout nuisance sonore. Ces ventilateurs peuvent se présenter sur pied, à fixer au mur, ou au plafond. Un ventilateur sur pied peut peser de 3 à 4 kg, ce qui fait de lui un équipement facilement déplaçable d’une pièce à une autre. Les moteurs ont une puissance qui peut aller de 40 à 60 W. Un ventilateur de plafond est, quant à lui, un atout fraîcheur moins énergivore qu’un autre système de ventilation ou de climatisation. Il peut devenir un objet de décoration à lui tout seul et permettre de cumuler avec un luminaire. Ses pales peuvent être composées de divers matériaux comme l'aluminium, le PVC ou même le bois.

Les usages d’un brasseur d’air

À chaque besoin de ventilation, son brasseur d’air. Cela dépendra essentiellement du volume à ventiler et de l’utilisation que vous faites des pièces où il sera installé. Si vous souhaitez apporter un peu de fraîcheur l’été dans votre salon ou votre bureau, vos besoins ne seront pas les mêmes qu’une équipe de production qui travaille dans un atelier plein de poussière de bois dans la chaleur caniculaire d’un bâtiment mal isolé. Il faudra également prendre en compte le niveau sonore de votre système de ventilation qui se devra d’être presque silencieux dans une salle à manger, mais qui pourra se permettre d’être bruyant dans un entrepôt où les machines tournent déjà à plein régime.

Pour les professionnels

Afin de permettre une bonne circulation de l’air pour des bâtiments professionnels représentant de gros volumes, il est judicieux de faire appel à un brasseur d’air, qu’il soit mobile ou fixe. Ce type de matériel robuste, et très performant sur de longues plages horaires, est particulièrement adapté pour :

  • les grands bâtiments industriels ;
  • les installations logistiques ;
  • les usines de production ou de manutention ;
  • les ateliers ;
  • les garages ;
  • les entrepôts ;
  • les bâtiment agricoles ;
  • les salles de sport ou de spectacle ;
  • les hangars ;
  • les locaux commerciaux fermés ou semi-ouverts.

Quand les températures extérieures sont élevées, en pleine saison estivale, il permet un apport de fraîcheur indispensable aux salariés, surtout si le bâtiment est mal isolé thermiquement, ou si vous travaillez entouré de machines qui sont également des sources de chaleur. Un brasseur d’air professionnel vous permet ainsi de ne pas faire appel à la climatisation de manière excessive, et prévenir les rhumes à répétition que cela peut engendrer. Le renouvellement de l’air peut ainsi se faire, ce qui permet d’homogénéiser les températures et de réduire l’humidité qui est nocive tant pour les salariés que pour les installations. Il est, en règle générale, doté de plusieurs vitesses pour ainsi gérer le flux d’air ventilé.

Une bonne ventilation est nécessaire pour disperser l’air pollué, les mauvaises odeurs, les fumées ainsi que les poussières. Un ventilateur industriel puissant, ou turbo-ventilateur, vous permettra également d’assurer un temps de séchage optimisé pour les peintures ou les prises de colles par exemple. De plus, il est vivement recommandé de disposer un ou plusieurs ventilateurs mobiles sur votre poste de travail si vous manipulez des produits dangereux. Les modèles de sol, sur pied ou muraux sont également utilisés pour le refroidissement des machines. Dans ces cas-là, le bruit d’un brasseur d’air ne pose plus problème au milieu du niveau sonore global du bâtiment. Les brasseurs d’air mobiles, souvent équipés de roulettes et d’une poignée, peuvent se manipuler facilement pour les déplacer d’un poste à un autre selon les besoins des équipes. Ils sont équipés de dispositif de sécurité qui coupe automatiquement le moteur de votre équipement en cas de surchauffe.

Pour les particuliers

Pour les particuliers, les besoins de ventilation ne sont pas les mêmes que dans une usine. En effet, bien souvent, les volumes d’air à ventiler sont moins importants et le fonctionnement en puissance maximale sur de longues périodes n’est pas nécessaire. On parle alors plus de ventilateur que de brasseur d’air. Il peut être sur pied ou fixé au plafond. Il sera alors votre allié pour brasser l’air de vos pièces et vous apporter un peu de fraîcheur l’été. En pleine canicule, quand la fraîcheur des nuits ne tient plus son rôle de régulateur de température corporelle, il est bon d’avoir un ventilateur à proximité, surtout pour les personnes les plus fragiles. Un ventilateur sur pied est non seulement réglable en hauteur, mais sa tête peut s’incliner et effectuer un mouvement d'oscillation pour une diffusion de l’air dans toutes les directions. Son prix d’achat est abordable et sa consommation électrique est très faible également.

Quand il s’agit d’un ventilateur de plafond, l’air de votre pièce est brassé par la rotation de grandes pales. C’est même désormais un élément de décoration intérieure à part entière pouvant être couplé avec des luminaires. Les pales peuvent être en aluminium, en PVC ou même en bois, et un très large panel de styles différents sont sur le marché. Un plafonnier ventilateur dispose, en règle générale, d’un mode réversible été / hiver qui consiste à inverser le sens de fonctionnement des pales. Ainsi, lors de la saison estivale, l’air frais qui se trouve au niveau du sol est aspiré vers le plafond pour créer une sensation de rafraîchissement alors que, quand arrive l’hiver, l’air chaud accumulé en hauteur est diffusé vers le plancher pour mieux répartir la chaleur dans votre pièce. Ce mode réversible vous fait alors réaliser des économies d'énergie sur votre consommation de climatisation et de chauffage qui ne sont toutefois pas à négliger. À faible vitesse, le flux d’air est très faible et à peine perceptible par les occupants. Il faut cependant toujours faire preuve de prudence pour ne pas toucher les pales lors de leur rotation. Il est à noter que les nuisances sonores sont également infimes avec ce genre de ventilateur.

Les différents types de brasseurs d’air et leurs prix

Le prix d’un brasseur d’air portatif à poser au sol, pour un usage en milieu professionnel, peut aller de 160 et 500 € en fonction de sa puissance mais aussi de son diamètre. Il est à noter qu’en fonction du volume d’air à ventiler, ce prix peut monter en flèche. Pour exemple, un brasseur d’air dédié au monde industriel ou à l'évènementiel, à poser au sol ou à fixer, avec un débit d’air de 20 000 m3/h en sortie peut coûter jusqu’à 1 800 €, et près de 19 000 € pour 109 000 m3/h en sortie.

Le prix d’un ventilateur sur pied, à poser sur une table ou réglable en hauteur, va de 20 € pour une entrée de gamme jusqu’à 250 € pour les plus performants.
Le prix d’un ventilateur de plafond varie selon les matériaux des pales, le design, le diamètre, la technologie utilisée, le nombre de vitesses et la présence ou non de luminaires. Les tarifs peuvent ainsi aller de 50 à plus de 500 €. Le plafonnier ventilateur équipé d’éclairages est idéal si vous souhaitez garder un apport de lumière au centre de votre pièce, les lampes peuvent être pilotées séparément du ventilateur.
Vous pourrez trouver également sur le marché de la ventilation, un ventilateur de plafond sans pale ! Le mécanisme est le même, mais celui-ci est camouflé par une enveloppe cylindrique qui s'adapte parfaitement aux ambiances modernes et épurées.

Les caractéristiques d’un brasseur d’air

Parmi les nombreuses caractéristiques d’un brasseur d’air, vous trouverez :

  • le débit d’air
    Le débit d’air en sortie est la première caractéristique d’un brasseur d’air. Il est mesuré et exprimé en m3 par heure.
  • la puissance
    C’est la puissance de votre ventilateur qui fait qu’il sera, ou non, un brasseur d’air. Un ventilateur classique offre une puissance de 40 à 60 W selon les modèles, alors que les brasseurs d’air les plus répandus, destinés au milieu industriel, peuvent aller de 60 à 120 W. Certains modèles très performants peuvent dépasser les 120 W.
  • les vitesses
    La plupart des brasseurs d’air ont de 2 à 3 vitesses selon les modèles. Le principe est plutôt simple, plus la vitesse est élevée, plus le flux d’air ventilé est important. Il faut noter également que le volume sonore ainsi que la consommation électrique augmentent avec les vitesses qui permettent d’adapter la ventilation en fonction de vos besoins.
  • le diamètre des pales
    Le nombre de pales d’un ventilateur de plafond peut varier de 2 à 6. Pour que celui-ci puisse être efficace, il faut veiller à ce que le diamètre des pales soit adapté à la grandeur de votre pièce, comme par exemple :
    - pour une pièce de 10 m², vous pouvez opter pour un diamètre de 0,8 m.
    - pour une pièce dont la superficie est comprise entre 10 et 20 m², vous pouvez choisir entre un diamètre allant de 1 à 1,2 m.
    - pour une superficie de plus de 20 m², il vous faudra choisir un diamètre de pale supérieur à 1,2 m.
  • les différents modes de mise en marche
    La mise sous tension d’un brasseur d’air peut se faire à l’aide d’un interrupteur. Pour les ventilateurs de plafond, vous pouvez l’actionner manuellement à l’aide d’une tirette si la hauteur de plafond n’est pas trop importante. Si celle-ci ne se prête pas en déclenchement manuel, vous pouvez opter pour un interrupteur mural ou une simple télécommande qui vous permet de piloter votre ventilateur et de sélectionner la vitesse choisie à distance. Si votre ventilateur de plafond est équipé de luminaires, vous pourrez également contrôler la lumière à l’aide de lâ même télécommande. Il est à noter que certains modèles proposent un système de minuterie qui peut s’avérer utile pour programmer l’arrêt de votre ventilateur.
  • l’inclinaison des pales
    Parmi toutes les caractéristiques, l’inclinaison des pales a une grande importance. En effet, celle-ci compte plus que le nombre de pales. Pour une performance optimale, l’inclinaison doit être comprise entre 12 et 15°. Il est donc important de vérifier auprès du fabricant le degré d’inclinaison des pales pour votre brasseur d’air.
  • l’oscillation
    Une fonction oscillante sur votre brasseur d’air vous permet de ventiler une grande surface dans toutes les directions sans être obligé de changer l’appareil de poste régulièrement. De plus, l’oscillation permet au flux d’air de ne pas diriger dans la même direction trop longtemps.
  • le volume sonore
    En fonction de l’usage de votre brasseur d’air, il est parfois bon de contrôler les décibels émis par celui-ci avant de faire votre choix. En effet, si vous achetez un brasseur d’air pour aider au refroidissement des machines dans des locaux industriels, le bruit de la ventilation sera couvert par le volume sonore général du bâtiment. Le meilleur conseil est bien de l’essayer en magasin avant votre achat pour le tester.
  • le design
    Le design sera déterminant pour le choix de votre ventilateur de plafond. Avec un large choix de matériaux, de couleurs, et de finitions vous pourrez ainsi l’harmoniser avec l’ambiance de votre décoration intérieure, qu’elle soit rustique, moderne, épurée ou même au style industriel. Il existe également des ventilateurs de plafond adaptés aux chambres des tout-petits avec des pales de toutes les couleurs pour un effet joyeux et vivant.

L’installation d’un brasseur d’air

Concernant le brasseur d’air à poser au sol, il est évident qu’il n’y a pas d’installation à proprement parlé. En effet, il suffit simplement de le brancher à une prise reliée à la terre. L’utilisation d’une rallonge est déconseillée. Il doit cependant être posé sur une base stable et plane même s’il est souvent muni de pieds antidérapants. Il faut également veiller à ce que celui-ci soit bien orienté pour ne pas créer des complications au niveau respiratoire.

Concernant l’installation d’un ventilateur de plafond, les étapes sont les suivantes :

  • l’emplacement
    La hauteur de plafond recommandée pour installer un ventilateur de plafond est un minimum de 2 mètres. Il est généralement installé au centre de la pièce pour assurer une bonne ventilation et une meilleure répartition de la chaleur en hiver. Il faut également veiller à ce que les extrémités des pales soient à une distance de 50 cm de tout élément qui pourrait gêner son bon fonctionnement comme des rideaux par exemple.
  • la fixation
    Le ventilateur de plafond représente un poids conséquent, c’est pour cela qu’il faut assurer une fixation très solide. Il est recommandé de l’installer sur un support parfaitement adapté qui supporte la charge de l’appareil.
  • l’équilibrage
    Il est indispensable de respecter un bon équilibrage de votre appareil ainsi que le degré d’inclinaison des pales fixées à la partie rotative.
  • le branchement
    Quand votre support est bien fixé, il ne vous reste plus qu’à effectuer le branchement des fils de l’arrivée électrique à ceux de votre ventilateur en veillant à bien serrer les connexions et qu’aucun fil ne soit dénudé.

L’entretien d’un brasseur d’air

Il est recommandé de bien entretenir votre installation et de procéder à la vérification des fixations au moins deux fois par an. En effet, le mouvement de rotation de votre ventilateur peut détériorer le système de fixation. En revanche, si vous relevez un bruit douteux lors de son fonctionnement, il vous faudra vérifier sur le champ vos fixations pour éviter toute détérioration de votre équipement et d’éventuels risques de chute.
La vérification des fixations est souvent le moment idéal pour procéder à son entretien. Pour ce faire, placez votre appareil hors tension, l’idéal étant de le faire directement à partir du disjoncteur principal. Vous pouvez ensuite procéder au nettoyage des pales qui doit se faire avec un chiffon doux imprégné d’eau savonneuse, mais également avec délicatesse. En effet, il vous faut veiller à ne pas appuyer trop fort sur les pales qui sont assez fragiles. Pour dépoussiérer les parties qui sont peu accessibles, vous pouvez utiliser l’embout de votre aspirateur. Il est à noter que le moteur ne doit en aucun cas être en contact avec de l’eau. Une fois, le nettoyage des pales terminé, il vous faudra contrôler la bonne inclinaison de ces dernières ainsi que leur alignement.
Si vous constatez une panne ou un dysfonctionnement, il est alors impératif de faire appel à un professionnel qualifié et expérimenté pour effectuer toute réparation.

Actualités

Rechercher plus de contenu sur XPair