Chargement...

Attestation d’aptitude frigoriste

frigoriste réparant une clim

Technicien frigoriste en train de changer les filtres d'un climatiseur

 

Une attestation d’aptitude frigoriste est délivrée par un organisme agréé. Celle-ci est obligatoire pour manipuler tout équipement contenant des fluides frigorigènes. En effet, ceux-ci sont toxiques pour l’environnement, mais peuvent aussi s'avérer dangereux pour la santé. Seul un titulaire de cette attestation sera habilité à traiter ces fluides.

Les fluides frigorigènes

Les fluides frigorigènes sont des substances, ou des mélanges de substances, utilisés dans les circuits de systèmes frigorifiques : chambres froides, réfrigérateurs industriels ou pour particuliers, congélateurs, machines à glace, vitrines réfrigérées, etc… Les transformations thermodynamiques, généralement l’évaporation et la condensation, qu’ils subissent dans les circuits permettent la production de froid.
Ces fluides sont classés au sein de plusieurs catégories :

  1. les substances inorganiques pures, comme l’ammoniac, l’eau et le dioxyde de carbone ;
  2. les hydrocarbures ;
  3. les hydrocarbures halogénés ;
  4. et les autres produits, comme l’éthanol ou le méthanol par exemple.

Les risques et la dangerosité des fluides frigorigènes

Les risques pour la santé

Les fluides frigorigènes peuvent présenter des risques pour la santé, principalement par contact cutané ou par inhalation :

  1. L'ammoniac est un gaz incolore, avec une odeur piquante. Il peut entraîner des irritations pulmonaires et oculaires en cas d’exposition aiguë, et des détresses respiratoires si l’exposition est très élevée. En cas de contact cutané, des brûlures chimiques peuvent apparaître.
  2. Le dioxyde de carbone est un gaz asphyxiant. Les intoxications légères apparaissent quand l'atmosphère contient 2% de CO2, en revanche, s’il avoisine les 20%, il provoque des infections graves, voire mortelles. Le contact cutané peut entraîner des gelures sévères.
  3. Les hydrocarbures sont stables à température ambiante et ne représentent pas une grande toxicité pour l’être humain. En revanche, le contact cutané avec le gaz liquéfié peut entraîner des gelures sévères également.
  4. Les hydrocarbures halogénés aussi ne présentent pas une grande toxicité pour l’être humain, mais peut entraîner des gelures en cas de contact cutané.
  5. Le méthanol est toxique pour le système nerveux et notamment sur le nerf optique. Son absorption peut induire une perte de la vue.

Les risques d’incendie

Selon les fluides frigorigènes, le risque d’incendie et d'explosion varie considérablement :

  1. L’ammoniac devient un gaz inflammable à haute température.
  2. Les hydrocarbures sont tous extrêmement inflammables.
  3. Les hydrocarbures halogénés sont également inflammables, mais certaines substances ont des propriétés d'ininflammabilité.

Les risques pour l’environnement

Les fluides frigorigènes ont essentiellement un effet néfaste sur l’atmosphère. Les hydrocarbures ne sont pas qualifiés de polluants pour l’atmosphère mais ils peuvent contribuer à l’effet de serre. L’ammoniac est, lui, classé comme produit dangereux. Il se dissout dans l’eau et peut polluer les sols et les nappes phréatiques.

La réglementation

Les réglementations sur les fluides frigorigènes applicable depuis le 4 juillet 2009 sont les suivantes :

  1. L’entreprise intervenant sur les circuits frigorifiques contenant des fluides frigorigènes fluorés doit disposer d’une attestation de capacité (article R. 543-99), celle-ci doit être délivrée par un organisme certificateur agréé.
  2. Pour que votre personnel soit qualifié sans limite de validité, il doit disposer :
    1. d’un titre reconnu (Journal Officiel - Avis du 27 janvier 2009)
    2. d’une attestation d’aptitude de catégorie I à V relative à la manipulation des fluides frigorigènes fluorés, obtenue après une évaluation par un organisme certifié (article R. 543-106 - Arrêté du 13 octobre 2008)

Les différentes catégories d’attestation d’aptitude frigoriste

Il existe plusieurs catégories qui permettent de classer et de déterminer le type d’attestation nécessaire en fonction de votre secteur d’activité. Si les catégories V et V (D) concernent le secteur automobile, les catégories I à IV concernent la mise en route et l’entretien de tous les équipements de réfrigération, de climatisation et de pompes à chaleur contenant des fluides frigorigènes, y compris sur des navires. Voici le détail de ces catégories, et le détail du matériel adéquat que l’entreprise devra fournir à son personnel :

  1. Catégorie I : Contrôle d’étanchéité, maintenance et entretien, mise en service et récupération des fluides.
  2. Catégorie II : Maintenance et entretien, mise en service, récupération des fluides pour les installations contenant moins de 2 kg de fluide frigorigène et contrôle d’étanchéité des équipements.
    1. Détecteur de fuites conforme
    2. Station de charge et de récupération
    3. Bouteilles de récupération par type de fluide
    4. Raccords flexibles avec obturateurs
    5. Manomètre, thermomètres électroniques et balance de précision
    6. Matériel de marquage
  3. Catégorie III : Récupération des fluides des équipements contenant moins de 2 kg de fluide frigorigène
    1. Station de charge et de récupération
    2. Bouteilles de récupération par type de fluide
    3. Manomètre et balance de précision 5%
  4. Catégorie IV : Contrôle d’étanchéité des équipements
    1. Détecteur de fuites conforme
    2. Manomètres, thermomètre

Formation préparatoire

Afin de se préparer correctement à l’épreuve d’aptitude frigoriste, de catégorie II par exemple, il vous faudra suivre une formation adéquate. Celle-ci est destinée aux agents de maintenance devant réaliser des interventions sur des installations frigorifiques. Elle se déroule sur 4 jours, et le prix de la formation peut varier de 1300 à 1500 € selon les organismes.

Les grandes lignes du programme de formation sont les suivantes :

  1. Principes physiques de la production du froid
  2. Principes de fonctionnement d’une installation frigorifique
  3. Les contrôles de maintenance
  4. Les réglementations appliquées au froid

Les objectifs opérationnels sont les suivants :

  1. Nommer les éléments essentiels d’un ensemble frigorifique
  2. Nommer les différents procédés de production frigorifique
  3. Caractériser la production du froid par compression
  4. Vérifier, sur l’équipement, les échanges thermiques
  5. Vérifier la charge du circuit
  6. Raccorder et interpréter un manifold (manomètre pour frigoriste et climaticien)
  7. Vérifier la surchauffe
  8. Appliquer la réglementation en vigueur

L’attestation d’aptitude frigoriste

L’attestation d’aptitude frigoriste est destinée aux techniciens, salariés ou artisans qui interviennent sur des équipements contenant des fluides frigorigènes (maintenance, dépannage, installation et démantèlement des équipements). Elle est délivrée par un organisme agréé en cas de succès aux épreuves théoriques et pratiques, et atteste de vos connaissances sur la manipulation des fluides frigorigènes et la législation en vigueur, conformes à l’arrêté du 13 octobre 2008. Votre entreprise peut ainsi élargir son champ de compétence en se dotant d’un personnel titulaire de cette attestation d’aptitude.

Pour exemple, une attestation d’aptitude frigoriste de catégorie II, reconnue au niveau européen, concerne les opérations de contrôle d’étanchéité, de maintenance et d’entretien, de mise en service et de récupération des fluides. L’épreuve se déroule sur une demi-journée, et son coût varie de 300 à 400 € en fonction des organismes.

Les compétences évaluées sont les suivantes :

  1. Thermodynamique élémentaire - Partie théorique
  2. Incidence sur l’environnement des fluides frigorigènes et réglementation correspondantes en matière d’environnement - Partie théorique
  3. Contrôles à effectuer préalablement à la mise en service après une longue période d’interruption - Partie théorique et pratique
  4. Contrôles d’étanchéité - Partie théorique et pratique
  5. Gestion écologique du système et du fluide frigorigène lors de l’installation, de l’entretien, de la réparation ou de la récupération - Partie théorique et pratique
  6. Composants : installation, mise en service et entretien de compresseurs à piston alternatif, à vis et à spirales, à un ou deux étages - Partie théorique et pratique
  7. Composants : installation, mise en service et entretien de condenseurs à air froid et à eau froide - Partie théorique et pratique
  8. Composants : installation, mise en service et entretien d’évaporateurs à air froid et à eau froide - Partie théorique et pratique
  9. Composants : installation, mise en service et réparation des détendeurs thermostatiques et autres composants - Partie théorique et pratique
  10. Tuyauterie : monter un réseau de tuyauterie étanche dans une installation de réfrigération - Partie théorique et pratique

Actualités

Attestations de prise en compte de la RT 2012
Date: 04/07/2019
Type: Analyse réglementaire
Fluides frigorigènes, ce que change le décret du 13 avril 2011
Date: 04/07/2019
Type: Chroniques techniques
Stabilité des salaires en génie climatique sur un an
Date: 04/07/2019
Type: Actualité ThermPresse
Marché et réglementation des fluides frigorigènes
Date: 04/07/2019
Type: Actualité ThermPresse

Rechercher plus de contenu sur XPair